Quelque 500 000 personnes en insécurité alimentaire

Camp des régugiés maliens de M'Bèra.
Camp des régugiés maliens de M'Bèra.. DR
Le 09/06/2016 à 17h39, mis à jour le 24/11/2016 à 15h31

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a besoin de ressources financières à hauteur de 10,2 millions de dollars pour faire face à la période de soudure en Mauritanie, qui va de juin à septembre. Environ 500 000 personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire.

La période de soudure sera rude en Mauritanie et ce d’autant plus que le Programme alimentaire mondiale (PAM) qui intervient pour atténuer les situations de crises alimentaires chroniques semble cette fois-ci désarmées. En effet, faute de ressources financières, l’agence onusienne se retrouve dans l’obligation d’arrêter son assistance nutritionnelle à 415 000 individus à travers le pays.Cette information qui sonne comme un véritable signale de détresse a été livrée par l’établissement onusien ce jeudi. «Maintenant nous sommes confrontés à la sombre perspective de devoir suspendre la totalité de nos activités d’assistance aux populations locales à partir du mois de septembre 2016, si l’aide ne vient pas à temps. Cela signifie que 415 000 personnes vont manquer de nourriture et d’assistance en espèces et n’avoir plus accès aux activités de lutte contre la malnutrition», a averti Mme Janne Suvanto, Directrice régionale du PAM.La responsable de l’organisme onusien rappelle que pendant la période de soudure, qui s’étale de juin à septembre, de larges franges des populations du monde rural, épuisent toutes leurs ressources et ont besoin d’assistance humanitaire.Selon la dernière évaluation menée par le gouvernement mauritanien, il y ressort que «146.000 personnes se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire sévère, et prés de 500 000 personnes risquent de tomber dans une situation d’insécurité alimentaire grave si elles ne reçoivent pas une aide d’urgence pendant la période de soudure».Outre la population mauritanienne, parmi les bénéficiaires de l’assistance du PAM en Mauritanie figurent aussi 50.000 réfugiés maliens qui ont fui le nord du Mali à la suite du déclenchement de le rébellion du nord en 2012.Le PAM évoque tout de même de bonnes perspectives de production agricole en 2016. Ce qui devrait améliorer la situation de la sécurité alimentaire en Mauritanie.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 09/06/2016 à 17h39, mis à jour le 24/11/2016 à 15h31

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800