Société

Mauritanie. Inondation: une délégation du gouvernement auprès des sinistrés de Sélibaby

Emergeant difficilement d’un déluge qui a submergé de nombreux quartiers emportant des habitations, la ville de Sélibaby compte ses victimes et évalue ses pertes matérielles. L'armée mauritanienne est à pied d’oeuvre pour réparer le pont reliant la région à l'ouest du pays.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 28/08/2019 à 13h24, mis à jour le 28/08/2019 à 13h29
inondations au Mali
DR

Des pluies torrentielles sont tombées un peu partout au sud et à l'est de la Mauritanie. Les plus importantes ont été enregistrées à Sélibaby (environ 200 mm), Hassi Chegar (178 mm), Danguerimou (150 mm), Sabouciré (155 mm), Khabou (126 mm), Boully (127 mm), Ehel Salem Khal (126 mm), etc.

Ces précipitations ont causé des pertes en vies humaines et des dégats matériels importants. 

C’est dans ce contexte qu’une délégation du gouvernement mauritanien, composée du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mohamed Salem ould Merzough, et de la ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Khadijettou mint Bouka, s’est rendue dans la ville (située à plus de 650 kilomètres au Sud-Est de Nouakchott), hier soir, mardi 27 août, selon l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), l'agence de presse officielle de Mauritanie.

«Ces responsables ont présenté les condoléances du président de la République, Mohamed Cheikh El Ghazouani, aux familles des victimes des inondations de Sélibaby», indique la dépêche de l'AMI. 

Le dernier bilan de ces pluies font état de 5 morts au niveau de la région. 

Par ailleurs, sur place, les ministres et le cadres qui les accompagnent «ont effectué une visite de terrain et d’informations des lieux sinistrés, notamment les environs du marché central de la ville et les ponts reliant les différents quartiers de la cité aux fins de s’enquérir de la situation des sinistrés et déterminer leurs besoins les plus pressants».

L'armée mauritanienne est également actuellement à pied d’oeuvre pour réparer le pont reliant la région de Sélibaby à l’Ouest du pays, l'ouvrage s'étant effondré à la suite des pluies diluviennes ces dernières heures, précise l’AMI.

La délégation du gouvernement est annoncée dans la ville sinistrée au moment ou les appels à la mobilisation pour venir en aide aux populations sont notés de tous les côtés, certains responsables politiques ayant notamment proposé le déclenchement d’un plan Orsec.

En quelques jours, certaines localités mauritaniennes sont passées de la sécheresse à des pluies diluviennes, avec des pertes en vies humaines, c'est là le signe «que le changement climatique va bien au-delà d’une curiosité scientifique pour spécialistes, impactant le quotidien des populations» indique un climatologue mauritanien. 

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 28/08/2019 à 13h24, mis à jour le 28/08/2019 à 13h29