Société

Mauritanie: voici les conditions de rapatriement des ressortissants bloqués au Sénégal

Plus de 800 Mauritaniens sont bloqués en territoire sénégalais par la pandémie du coronavirus (COVID-19), suite à la fermeture des frontières décidées par les gouvernements, dans la foulée d’une série de mesures visant à limiter la propagation du fléau. Leur rapatriement est imminent.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 21/06/2020 à 16h41, mis à jour le 22/06/2020 à 18h49
Mauritanie. Covid-19: voici les conditions de rapatriement des citoyens bloqués à l’étranger
Covid-19, rapatriement des Mauritaniens bloqués à l'étranger. | DR

Ainsi, le président Mohamed Cheikh El Ghazouani a instruit les ministres des Affaires étrangères, de la coopération et des Mauritaniens de l’étranger, de la Défense et de l’Intérieur, pour l’organisation rapide d’une opération retour, à l’issue d’une réunion tenue mercredi dernier.

Cependant plusieurs conditions et mesures accompagneront ce retour. Ainsi des «des équipes médicales accueillent les rentrants et procèdent à un test de dépistage. Ces individus sont ensuite confinés pendant une période de 14 jours, dans des conditions et suivant des dispositions d’hébergement prévues par le gouvernement».

Cependant, initialement prévue ce dimanche à 8 heures (locales et GMT), l’opération retour par le poste frontalier de Rosso (200 kilomètres au Sud de Nouakchott et plus important point de passage entre les 2 pays) de ces quelque 800 citoyens mauritaniens n’avait toujours pas démarré jusqu'en début d'après-midi.

Pour le moment, aucune explication officielle par rapport à ce retard, alors qu’un site d’accueil a été effectivement aménagé à Rosso.

La pandémie du coronavirus (Covid-19) continue sa propagation rapide au Sénégal et en Mauritanie, malgré les nombreuses dispositions prises par les gouvernements depuis fin mars.

Ainsi, à la date du samedi 20 juin, la Mauritanie enregistre 2812 cas de contaminations, 696 guéris et 108 décès. Le Sénégal compte, lui, 5888 cas de contaminations, 3919 guéris et 84 décès.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 21/06/2020 à 16h41, mis à jour le 22/06/2020 à 18h49