Société

Vidéo. Mauritanie: Covid-19, le pass sanitaire obligatoire pour les chauffeurs de transport en commun

VidéoFace à la recrudescence de la Covid-19, portée depuis quelques semaines par le variant «Delta», les autorités mauritaniennes ont pris une série de mesures pour freiner les contagions. Parmi celles-ci figure l’obligation pour les chauffeurs de transport en commun de présenter un pass sanitaire.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 18/08/2021 à 11h03, mis à jour le 18/08/2021 à 11h33
Bonjour, Il manque le chapeau de cette vidéo  Mauritanie: Covid-19, le pass sanitaire obligatoire pour les chauffeurs de transport en commun
Le360 Afrique/Seck

Une nouvelle confirmée par les acteurs du secteur, alors que nos démarches auprès de l’Autorité de régulation des transports routiers (ARTR), visant à obtenir des informations sur le sujet, sont restées infructueuses.

Yeslem Abdoulaye, directeur général de Sonef Mauritanie, filiale d’une compagnie malienne à rayon d’action sous régionale, explique que ses services se conforment strictement aux nouvelles exigences sanitaires. «Depuis le début de la pandémie, nous avons toujours suivi les recommandations et instructions des autorités sanitaires et administratives. Nous veillons aux gestes barrières et au lavage des mains. La même mesure observée depuis avant-hier, avec l’obligation du vaccin pour tous les chauffeurs. Nous sommes en règle sur tous les plans», affirme-t-il.

Tourad Mohamed Salem, chauffeur en partance vers l’Est sur un trajet de 1.200 kilomètres, exhibe son pass sanitaire et confirme que tous ses collègues chauffeurs observent strictement la même règle.

Même son de cloche chez Cheikh Tijane Abdallahi, gérant d’une agence de voyage opérant sur le trajet Mauritanie-Maroc. «Nous transportons des personnes et des marchandises vers le royaume du Maroc. Nous sommes au courant de la nouvelle exigence du pass sanitaire anti-Covid-19. Tous nos chauffeurs ont été vaccinés», indique-t-il.

Moussa Wifowzi, qui fait le transport entre Nouakchott et El Aioun (sud du Maroc) «exhorte tous les chauffeurs à se vacciner, seul moyen de lutter efficacement contre la pandémie du Covid-19. Il faut la mobilisation de tous».

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 18/08/2021 à 11h03, mis à jour le 18/08/2021 à 11h33