Fermer
#Société

Mauritanie: wolof, peul et soninké à l’école, ce qu’en pense l'ONG OLAN

Publié le 18/08/2022 à 17h07 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Mauritanie : Adoptée par l’Assemblée nationale il y a quelques semaines, la loi d’orientation portant réforme de l’éducation qui introduit les langues nationales (peul, soninké et wolof) à l’école en Mauritanie, continue de susciter des réactions.

Doro Gueye, coordinateur de l’Organisation pour l’officialisation des langues nationales (OLAN), relève les «insuffisances et pièges» d’un texte aux contours flous, notamment les dispositions relatives à une période d’expérimentation à durée indéterminée et une évaluation dont l’horizon n’est pas précisé.

>>> LIRE AUSSI: Mauritanie: sit-in pour l’officialisation et l’enseignement des langues nationales

Il rappelle les revendications de son organisation, relatives à plusieurs amendements, non prises en compte dans le texte finalement adopté, dont la base va bien au-delà de l’enseignement à l’école, mais plutôt une officialisation des langues nationales (peul, soninké et wolof). Il revient notamment sur la première expérience réussie née de la réforme de 1979, qui contredit les dispositions de la nouvelle loi.
Le 18/08/2022 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck