Côte d’Ivoire: remise des clefs de la mosquée de la Paix, réhabilitée par le roi Mohammed VI

La grande mosquée de la Paix de yamoussoukro
Le 03/03/2023 à 19h27

Une double cérémonie de remise des clefs et de la commémoration du soixantenaire de la mosquée de la Paix, réhabilitée par le roi Mohammed VI, s’est déroulée, vendredi à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire.

S’exprimant à cette occasion, le ministre ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a tenu à rappeler les liens de parfaite coopération entre la Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc qui se perpétuent grâce à l’excellente relation diplomatique entre le président Alassane Ouattara et le roi Mohammed VI.

«Cette mosquée, dont les travaux ont débuté en 1963 pour s’achever en 1968, a été depuis toutes ces années, un lieu iconique de dévotion au Tout-Puissant et a permis à des millions de musulmans de s’acquitter d’un devoir essentiel, les cinq prières quotidiennes, les prières du vendredi ainsi que celles des fêtes de Ramadan et de Tabaski», a ajouté Diarrassouba.

«Avec la grande mosquée Mohammed VI de Treichville à Abidjan, la mosquée de la Paix de Yamoussoukro constitue pour la communauté musulmane ivoirienne des fleurons de l’amitié et de la fraternité entre la Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc, deux pays frères», a-t-il poursuivi.

Après tant d’années d’existence, une réhabilitation complète s’imposait, pour permettre à la mosquée de retrouver sa fière allure, a-t-il expliqué, relevant qu’«avec la volonté du président de la République, Alassane Ouattara, le Royaume du Maroc avec à sa tête le roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a apporté cet éclat qui commençait à manquer à notre bel édifice religieux».

Diarrassouba a, par la même occasion, exprimé «toute sa gratitude au Maroc qui entretient d’excellentes relations avec la Côte d’Ivoire, dans plusieurs domaines de coopération depuis de nombreuses années».

«Le Maroc est solidement rattaché à ce type d’actions nobles en faveur de la Côte d’Ivoire. Il nous est impossible de faire l’inventaire exhaustif de son appui en faveur de notre pays, mais je peux citer l’aménagement de la baie de Cocody, la formation des imams étudiants ivoiriens, la construction de nombreux édifices religieux et bien d’autres», a-t-il mis en avant.

«Cet appui en faveur de la communauté musulmane cadre parfaitement avec la vision du gouvernement, à savoir créer les conditions meilleures d’expression de la spiritualité de tous les citoyens, car nous sommes dans un pays laïque où la pratique religieuse reste et demeure le lieu d’incubation de la morale et de l’éthique», a-t-il fait remarquer.

«Effectivement, les musulmans pieux vivent en harmonie entre eux et avec les autres communautés», a-t-il souligné, tout en saluant «le Royaume du Maroc qui a toujours prôné un Islam très modéré qui accorde beaucoup de liberté aux populations tout en respectant les principes de la religion».

Pour sa part, l’ambassadeur du roi en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani, a déclaré qu’il s’agit d’«un grand jour pour Yamoussoukro et une autre belle journée pour célébrer, à nouveau, l’indéfectible amitié entre le Royaume du Maroc et la République de Côte d’Ivoire, qui date de plus de 60 ans». «Cette date coïncide également avec la date d’intronisation en 1961, de feu Hassan II et revêt à nos yeux une symbolique particulière, vu le soutien important apporté par le défunt monarque, que Son âme repose en Paix, à la réalisation de la mosquée de la Paix», a enchaîné Kettani.

«Cette cérémonie marquera, sans aucun doute, un autre moment important sur le riche continuum de la longue amitié et de la fraternité, jamais démentie entre nos deux pays», a-t-il mis en avant, indiquant que c’est une célébration «de la façon la plus éloquente de notre fraternité sincère et durable».

«En effet, depuis les années 60, la relation d’exception qui unissait le père fondateur de la Côte d’Ivoire, feu le président Félix Houphouët Boigny et le monarque bâtisseur des fondements du Maroc moderne, feu Hassan II, a permis la construction de ce joyau architectural et religieux, dont les habitants de la ville de Yamoussoukro sont, à juste titre, fiers et qui s’élève dans les cieux de cette belle ville comme une ode permanente à nos liens séculaires», a-t-il fait observer.

Kettani a fait savoir que «plus de 6 décennies après, cette fraternité perdure et se renforce grâce à la vision partagée de nos deux chefs d’Etats respectifs, le président de la République Alassane Ouattara, et son frère Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste». «Deux grands chefs d’Etats d’Afrique, qui méritent toute notre admiration et notre infini respect, grâce à leurs multiples œuvres et leurs actions grandioses dans leurs pays respectifs et qui travaillent sans relâche, avec détermination et abnégation, dans un contexte international plein de défis, pour le développement, la prospérité, et le bien-être de leurs peuples respectifs», a-t-il soutenu.

«Le Maroc, sous l’égide éclairée du souverain, s’est engagé de façon sereine, pérenne et volontariste pour accompagner notre pays frère, la Côte d’Ivoire, dans sa renaissance et son nouvel essor remarquable, sous le leadership du président Ouattara, après la difficile traversée des années 2000», a-t-il rappelé. «En effet, sous l’impulsion décisive de SM le Roi Mohammed VI, aujourd’hui, en 2023, le Royaume du Maroc est fier, grâce aux multiples investissements publics et privés, d’avoir apporté, sa pierre à l’édifice de la construction de la Côte d’Ivoire moderne, apaisée et pleine d’une ambition légitime pour l’avenir de ses filles et de ses fils», a-t-il noté.

«Ainsi, sous les Très Hautes Instructions de SM le Roi, qui a tenu à honorer la mémoire de Son Auguste Père, et répondre favorablement à la demande des autorités ivoiriennes, la mosquée de la Paix, construite dans les années 60, est aujourd’hui entièrement réhabilitée, non seulement pour perpétuer la magnificence de cet édifice historique et sa symbolique iconique de notre fraternité, mais aussi pour souligner, avec emphase, l’engagement du Royaume du Maroc aux côtés de la République de Côte d’Ivoire sur la voie de l’émergence, à tous les niveaux», a affirmé le diplomate marocain.

Ont également pris part à cette cérémonie, le Conseiller du président Alassane Ouattara, représentant du ministre de la Défense, le représentant du Conseil supérieur des imams des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’ivoire (COSIM), le ministre gouverneur du district de Yamoussoukro, le président de la Chambre du commerce ivoirienne, le parrain de la cérémonie, ainsi que des guides religieux et des élus locaux et nationaux.

Par le360
Le 03/03/2023 à 19h27

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800