Kenya: arrivée des premiers touristes sans nécessité de visa

L'éléphant d'Afrique dans une réserve kenyane.
Le 06/01/2024 à 07h58

Le Kenya a annoncé vendredi avoir accueilli les premiers touristes étrangers sans visa, un allègement des formalités annoncé l’an dernier pour augmenter le nombre de visiteurs, même si les voyageurs doivent toujours s’enregistrer sur internet et payer un droit d’entrée.

Les services gouvernementaux de l’immigration ont indiqué que les premiers touristes arrivés sans visa ont atterri à Nairobi en provenance de la capitale éthiopienne Addis Abeba.

Le responsable des services de l’immigration, Julius Bitok, a souligné que les formalités de visa étaient levées pour tous les voyageurs se rendant au Kenya, quelle que soit leur nationalité.

«A partir de maintenant, tous les pays du monde (...) peuvent venir sans visa», a-t-il dit lors de l’inauguration de ce nouveau système à l’aéroport international Jomo Kenyatta de la capitale Nairobi.

L’an dernier, le président William Ruto avait annoncé que le Kenya deviendrait «un pays libre de visa» et que les procédures en vigueur seraient levées à partir de janvier.

Les touristes voulant venir au Kenya ont néanmoins toujours besoin d’une Autorisation de voyage électronique (ETA), qui s’obtient en remplissant une demande en ligne. Un droit d’entrée de 30 dollars (environ 27 euros) est également demandé.

Mardi, l’Autorité kényane de l’aviation civile avait toutefois souligné que le nouveau système d’ETA était «dans un processus de développement et de mise en place».

En 2022, le nombre de touristes venus au Kenya était de 1,54 million, en dessous du niveau d’avant la pandémie de Covid-19, selon les chiffres du ministère du Tourisme.

En novembre, le directeur de l’Office de tourisme du Kenya, Francis Gichaba, avait dit espérer que ce chiffre atteigne les deux millions pour l’année écoulée, soit mieux que les 1,9 million de visiteurs enregistrés en 2019 avant la pandémie.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 06/01/2024 à 07h58