Le Maroc et le Gabon, un bel exemple de coopération sud-sud

Un don de 2000 tonnes d'engrais du Maroc au Gabon.
Le 16/02/2023 à 17h08

VidéoÀ l’issue de l’entretien, mercredi 15 février 2023 à Libreville, qu’il a eu avec son frère Ali Bongo Ondimba, le président du Gabon, le roi Mohammed VI du Maroc a offert 2.000 tonnes d’engrais aux petits agriculteurs locaux. «C’est la première fois que notre pays reçoit un tel don», des économistes gabonais s’en félicitent.

Le Gabon vient de bénéficier d’un don de 2.000 tonnes d’engrais fourni par le groupe marocain OCP, leader mondial des phosphates et dérivés.

C’est le roi Mohammed VI du Maroc qui en a fait officiellement l’annonce après un tête-à-tête avec son frère et ami Ali Bongo Ondimba, président du Gabon. À Libreville, on salue cet appui du Royaume en faveur du développement agricole du pays.

Ce don d’engrais témoigne de la profondeur et de la richesse des liens stratégiques, étroits et fraternels liant le Maroc au Gabon et constitue un exemple de coopération sud-sud fondé sur les valeurs de solidarité, d’échange et de partage.

«Je voudrais saluer l’initiative royale. Ce don vient réaffirmer les relations fortes et historiques entre le Maroc et le Gabon. Ceci permettra au Gabon, qui a lancé depuis l’arrivée au pouvoir du président Ali Bongo Ondimba, une stratégie agricole appuyée sur l’exemple marocain le Plan Maroc Vert. Cette expérience a permis au Gabon de lancer l’initiative Graine. Et comme le savez sans fertilisants vous ne pouvez pas atteindre la production des aliments», s’est félicité Nicaise Moulombi, expert en économie verte et président du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (Roscevac).

A travers l’OCP, le Maroc soutient ainsi le Gabon dans sa politique visant à atteindre l’indépendance alimentaire au cours des prochaines années.

À ce jour, Libreville importe 550 milliards FCFA de produits alimentaires par an. Le gouvernement cherche à inverser cette tendance en augmentant la productivité locale. L’engrais sera fourni à environ 20.000 fermiers suite à une évaluation qui sera effectuée par les autorités gabonaises. Une bouffée d’oxygène pour le Gabon qui se bat contre les douloureuses conséquences de la crise sanitaire du Covid-19 et les effets néfastes de la crise Russie-Ukrainienne.

«C’est la première fois que notre pays reçoit un tel don. Cela témoigne de l’excellence des relations qui existent entre nos deux peuples et nos deux dirigeants. Comme vous le savez, nous sommes en période de guerre en Ukraine. Cette guerre a eu des conséquences dans de nombreux pays. Et l’une des conséquences est donc la rareté des engrais sur le marché international. Donc ce don arrive à point nommé et va donc soulager nos producteur», a déclaré Dr Mesmin Ndong Biyo’o, Conseiller technique au ministère de l’Agriculture du Gabon.

Le Gabon a pour objectif de satisfaire la moitié de ses besoins en produits alimentaires à partir de sa production locale agricole d’ici 2025.


Par Ismael Obiang Nze (Libreville, correspondance)
Le 16/02/2023 à 17h08

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800