Le Niger, le Mali et le Burkina Faso ont envoyé à la CEDEAO une «notification formelle» de retrait

CEDEAO
Le 30/01/2024 à 07h27

Le Niger, le Mali et le Burkina Faso ont envoyé lundi à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) une «notification formelle» de retrait de l’organisation ouest-africaine. Une étape qui marque le début de leur processus de retrait de cette communauté.

Les autorités au pouvoir au Burkina Faso, au Mali et au Niger, ont annoncé dimanche le retrait «sans délai» de leur pays de la CEDEAO, dénonçant notamment son éloignement des idéaux de départ, ses sanctions injustes contre leurs peuples et son assujettissement à des puissances étrangères.

La CEDEAO avait dit dans un communiqué attendre encore «la notification formelle et directe» de cette décision. Elle s’est déclarée prête dimanche dans un communiqué à trouver «une solution négociée» après l’annonce de retrait de l’organisation des trois pays.

Selon les textes de la CEDEAO, cette notification fait démarrer le délai d’un an avant que le retrait ne prenne effet.

Pour rappel, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont créé en septembre 2023, l’Alliance des Etats du Sahel (AES) pour défendre en commun leurs intérêts stratégiques.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 30/01/2024 à 07h27