RDC: plus de 20 chefs d’Etat attendus à l’investiture du président Tshisekedi le 20 janvier

Le président sortant Felix Tshisekedi réélu pour cinq ans de plus à la tête de la République démocratique du Congo (RDC).
Le 19/01/2024 à 08h29

Plus d’une quarantaine de délégations, avec au moins vingt chefs d’Etat et de gouvernement, sont attendues à l’investiture du président Félix Tshisekedi, le 20 janvier, réélu pour un second mandat en République démocratique du Congo, rapporte l’Agence congolaise de presse (ACP).

La même source souligne que «la présidence congolaise se garde de rendre publique la liste des invités à l’investiture du président Tshisekedi». Mais, l’ACP a pu constituer une liste des potentiels invités des autorités congolaises. Au moins, une quarantaine d’invitations ont été envoyées aux invités de la RDC, selon des sources officielles des Affaires étrangères et de la présidence congolaise, indique le média.

«Jusqu’à la dernière minute, tard dans la nuit de mercredi, la présence des chefs d’Etat des pays de la Communauté des Etats de l’Afrique Australe (SADC) est confirmée», assure l’agence congolaise.Ils sont au total 15 chefs d’Etat.

Les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est ont aussi marqué leur accord de principe d’être représentés au sommet par leurs chefs d’Etat respectifs, poursuite la même source. Les voisins de l’Afrique centrale notamment le président Denis Sassou Nguesso ont accepté de faire le déplacement au stade des Martyrs de Kinshasa le 20 janvier. Le président du Sénégal et le Togolais Faure Gnassigbé sont quasiment certains de faire le voyage de Kinshasa, assure l’agence congolaise, selon l’ACP.

l’Agence informe d’autre part que le Président américain, Joe Biden, a désigné mardi une forte délégation pour assister à l’investiture de Félix Tshisekedi réélu suite aux élections organisées le 20 décembre dernier.

La présidentielle a eu lieu en même temps que les élections législatives, provinciales et locales, un quadruple scrutin qui a démarré comme prévu le 20 décembre mais, face à de nombreux problèmes logistiques, s’est étalé sur plusieurs jours.

Les résultats de la présidentielle ont été annoncés le 31 décembre par la commission électorale (Céni) et confirmés le 9 janvier par la Cour constitutionnelle.

Selon les résultats définitifs, le président Tshisekedi, au pouvoir depuis janvier 2019, a recueilli 73,47% des suffrages. Félix Tshisekedi est suivi de l’ancien gouverneur du Katanga (sud-est) Moïse Katumbi, qui recueille 18,08% des suffrages (inchangé), puis de l’autre opposant Martin Fayulu, qui en obtient 4,92%.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 19/01/2024 à 08h29