CAN 2021: les supporters sénégalais de Yaoundé savourent leur première étoile

VidéoDésormais, les Sénégalais de Yaoundé pourront fièrement arborer leur première étoile qui symbolise la victoire finale de leur équipe en Coupe d’Afrique des nations. Ils sont très fiers de la prestation de leur équipe nationale qui a battu l’Egypte, dimanche 6 février.

Le 08/02/2022 à 12h23, mis à jour le 08/02/2022 à 12h23

L’équipe sénégalaise de football est sacrée championne d’Afrique après une finale âprement disputée contre les Pharaons d’Egypte au stade Paul Biya d’Olembé, à Yaoundé. Un match décisif que de nombreux amoureux du ballon rond attendaient.

Les deux équipes étant classées parmi les meilleurs dans le continent et surtout grâce à la qualité du jeu déroulée depuis le début de cette CAN par chacune des deux formations. Il était ainsi difficile de départager les deux finalistes par un simple pronostic, même si, au départ, les Pharaons bénéficiaient de l’expérience dans la compétition due au nombre de trophées déjà glanés. La formation des Lions de la Teranga comptait surtout sur son effectif car presque tous ses joueurs évoluent dans les meilleurs championnats du monde.

D'entrée de jeu, le Sénégal obtient un pénalty, à la 4ème minute. Le leader du groupe Sadio Mané s’en charge mais rate le tir au profit du gardien de but égyptien, le très redoutable Mohamed Abou Jabal, alias Gabaski. Un arrêt triomphal qui plonge tous les supporters sénégalais dans le désespoir. La rencontre se poursuit avec de légères occasions de buts de part et d’autre. Les premières 45 min sont épuisées, l’arbitre central, le sud-africain Gomes renvoie les Egyptiens et Sénégalais à la pose. Les deux reviennent pour la seconde manche, aucun but n’est enregistré. Les prolongations sont engagées, sans aucun succès. Les Lions et les Pharaons se valent réellement sur l’aire de jeu.

Le public relève néanmoins le désir des Pharaons d’Egypte d’aller aux tirs au but parce qu’ils font confiance à leur gardien des buts. Leur vœu est exaucé au terme des 120 minutes disputées de toute lutte. Il faudra attendre le dénouement de cette fatidique épreuve pour constater la victoire du Sénégal suite au dernier tir transformé par Sadio Mané. Les Sénégalais sont champions d’Afrique, rien ne peut plus leur arriver. Ils viennent là de remporter leur premier titre continental.

Dans les gradins du stade d’Olembé comme presque partout au Cameroun, ça hurle. Les Camerounais se sont rangés derrière les Lions de la Teranga pour faire face à l’Egypte. D'après certains supporters rencontrés, le Sénégal et le Cameroun sont deux pays un peu plus rapprochés que par rapport à l’Egypte de par leur culture et la manière de vivre de leurs populations respectives.

De plus, les relations historiques entre le Cameroun et le Sénégal témoignent que le tout premier Président de la République camerounais, Amadou Ahidjo, repose au Sénégal depuis 1989. Sa dépouille est soigneusement gardée en terre sénégalaise. Les Camerounais n’ont pas non plus oublié que le Sénégal, malgré les grands footballeurs qu’il a connus, n’avait pas encore goûté aux délices d’une Coupe d’Afrique des nations de football et devaient soutenir ce pays pour son premier sacre.

Par Jean-Paul Mbia (Yaounde, correspondance)
Le 08/02/2022 à 12h23, mis à jour le 08/02/2022 à 12h23

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800