Fermer

Guinée-Sénégal: la junte achève la réouverture des frontières

Mise à jour le 30/09/2021 à 11h44 Publié le 30/09/2021 à 11h44 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Une frontière fermée

L'un des postes de police, près de la frontière entre le Sénégal et la Guinée.

© Copyright : DR

#Sénégal : Les militaires au pouvoir en Guinée ont achevé mercredi la réouverture des frontières avec les pays voisins en rouvrant à la circulation des biens et des personnes la frontière terrestre avec le Sénégal, a indiqué le maire de Koundara.

La junte avait décidé de fermer les frontières avec les pays voisins après le putsch qui a renversé le président Alpha Condé le 5 septembre. Certaines frontières terrestres, à commencer par celle avec le Sénégal, étaient en fait fermées depuis des mois.

Les militaires avaient rapidement rouvert les frontières aériennes. Depuis, ils ont progressivement fait de même avec les frontières terrestres de la Sierra Leone, du Liberia, de la Côte d'Ivoire, du Mali, de la Guinée-Bissau, et désormais du Sénégal.

La fermeture de la frontière était un sujet de crispation supplémentaire entre Conakry et Dakar, étant donné l'importance des échanges économiques et humains. Le Sénégal héberge une importante communauté guinéenne.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal-Guinée: la fermeture des frontières fait suffoquer les opérateurs économiques

Joint au téléphone par un correspondant de l'AFP, Mamadou Baïlo Diallo, maire de Koundara, ville guinéenne proche de la frontière, a confirmé la réouverture.

Avant le Sénégal, le trafic avait repris lundi entre la Guinée et la Guinée-Bissau, a dit à un autre correspondant de l'AFP Rumaldo Baldé, correspondant d’une radio locale.

"Des dizaines de motos-taxis ont franchi la frontière lundi, transportant des passagers qui se rendaient à Boké (Guinée, dans un sens) ou Cuntabani(Guinée-Bissau dans l'autre)", a-t-il dit.

>>> LIRE AUSSI: Guinée: la junte va rouvrir les frontières terrestres

Le président guinéen déchu avait fait fermer les frontières terrestres avec la Guinée Bissau, le Sénégal et la Sierra Leone, officiellement pour des raisons de sécurité, avant la présidentielle du 18 octobre 2020, sur fond de contestation meurtrière de sa candidature à un troisième mandat. Alpha Condé dénonçait les tentatives de déstabilisation préparées selon lui depuis le territoire de pays voisins, s'en prenant tout particulièrement au Sénégal.

Un accord signé en février entre la Guinée et la Sierra Leone avait permis la réouverture de la frontière. La Guinée et le Sénégal avaient passé en juin un accord de coopération technique et militaire, mais la réouverture de la frontière se faisait attendre.

La junte guinéenne a multiplié depuis la prise du pouvoir les gestes de bonne volonté à l'adresse des partenaires étrangers et des investisseurs.
Le 30/09/2021 Par Le360 Afrique - Afp