Sénégal: l’opposition visite les chancelleries pour vilipender Macky Sall

DR
Le 11/08/2018 à 16h55, mis à jour le 12/08/2018 à 12h35

L’opposition sénégalaise internationalise son combat contre Macky Sall. Le Rwanda est la prochaine étape des membres du Front de résistance nationale (Frn).

La Stratégie du Front de résistance nationale pour vilipender le président Macky Sall auprès des représentations diplomatiques au Sénégal se poursuit.

Après l’Union européenne (Ue) et l’ambassade des Etat-Unis, Mamadou Diop Decroix, Oumar Sarr, Habib Sy et d’autres membres de l’opposition prévoient de faire un tour chez le représentant à Dakar, du président Rwandais, Paul Kagamé.

Tous membres dudit Front, Oumar Sarr du Parti démocratique sénégalais, et ses camarades opposants ont adopté cette démarche pour, disent-ils, «dénoncer les stratégies de fraude que le président Macky Sall et son régime auraient mises en place pour remporter l’élection présidentielle du 24 février prochain».

Le choix du Frn d’aller se plaindre du président Macky Sall auprès du représentant du Rwanda n’est pas fortuit. En effet, le président Paul Kagamé est aussi président en exercice de l’Union africaine.

Les membres de l’opposition sénégalaise s’étaient aussi rendus à l’ambassade des Etat-Unis à Dakar, le jeudi 9 août pour présenter leurs doléances à son excellence Tulinabo Mushing. Cette délégation du Frn qui avait à sa tête Mamadou Lamine Diallo était composée de Oumar Sarr, Saliou Sarr, Sagar Diouf et de Moctar Sourang. «Nous attendons des Etats-Unis qu’ils disent au président Macky Sall que le forcing ne servira à rien. Nous devons discuter car il n’est jamais trop tard pour bien faire», avaient-ils déclaré au sortir de leur rencontre avec l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal.

Par Moustapha Cissé (Dakar, correspondance)
Le 11/08/2018 à 16h55, mis à jour le 12/08/2018 à 12h35