Fermer

Vidéo. Le Sénégal va produire des vaccins contre le Covid-19 et d’autres maladies endémiques

Mise à jour le 10/07/2021 à 09h25 Publié le 10/07/2021 à 09h24 Par Moussa Diop

#Politique
Production de vaccins
© Copyright : DR

#Sénégal : Le Sénégal va entamer la production de vaccins anti-Covid-19 et d’autres maladies dans le cadre de l’initiative Equipe Europe soutenue par l’UE, les Etats-Unis et d'autres partenaires. L'Institut Pasteur de Dakar en hébergera la production et 25 millions de doses seront produites d'ici fin 2022.

Au moment où la troisième vague du Covid-19 touche pleinement le continent africain, les initiatives de production du vaccin anti-Covid-19 se multiplient. Après les premières productions par l'Egypte du vaccin anti-Covid-19 du chinois Sinopharm, et l’annonce de la production prochaine du même vaccin par le Maroc, c’est au tour du Sénégal d’annoncer la production prochaine des vaccins anti-Covid-19 et contre d’autres maladies endémiques.

A ce titre, le président du Sénégal, le commissaire européen en charge du marché intérieur, le directeur de la Banque européenne d’investissement, et les Etats-Unis ont signé des conventions de subventions pour un projet d’établissement d’une unité de production de vaccins à grande échelle.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: où en est la production de vaccins au niveau du continent africain?

Selon le Banque européenne d’investissement, «cette décision s’est faite dans le cadre de l’initiative Equipe Europe pour la fabrication et l’accès aux vaccins, aux médicaments et aux technologies de la santé en Afrique», ajoutant que «l’Equipe Europe a officiellement accepté de soutenir des investissements à grande échelle dans la production de vaccins par l’Institut Pasteur de Dakar, parallèlement à d’autres mesures de soutien».

C’est l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) qui hébergera le pôle régional de production de vaccins. Ce choix s’explique par l’expérience et l’expertise de cette unité vieille de 120 ans et l’une des deux seules institutions africaines (avec celle d'Afrique du Sud), à disposer des outils pour diagnostiquer le Covid-19 au début de l’apparition de la pandémie au niveau du continent africain.

>>> LIRE AUSSI: Le Maroc va rejoindre le cercle fermé des producteurs du vaccin anti-Covid-19

Outre son expertise, elle est l’une des unités africaines ayant une expérience de 80 ans dans la production et la distribution de vaccins humains. Lieu de découverte du virus de la fièvre jaune en 1927, l’IPD produit le vaccin antiamaril depuis les années 1930 et figure parmi les 4 producteurs de par le monde agréé par l’OMS.


L’unité de production sera construite dans les 18 mois prochains et dotera l’Afrique d’une installation de dernière génération pour la production de vaccins autorisés contre le Covid-19. Le début des travaux de l’unité est prévu durant le second semestre 2021, ainsi que le démarrage de la production de vaccins, avec un objectif de 25 millions de doses de vaccins d’ici fin 2022.

Pour sa réalisation, l’Equipe Europe accorde une aide de 6,75 millions d’euros pour la réalisation d’études de faisabilité technique et la préparation de la nouvelle installation à l’IPD. L’étude permettra de déterminer le coût total de l’investissement et du montage financier avec les partenaires. Le projet bénéficie également d’un financement de 20 millions d’euros de l’Allemagne.

>>> LIRE AUSSI: L’Égyptien Vacsera vient de produire les premières doses d'un vaccin anti-Covid-19 en Afrique

La Commission européenne, la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque mondiale, les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et la Belgique vont contribuer au financement de cette opération, aux côtés du Sénégal et d’autres donateurs.

A noter aussi qu'une entreprise belge de biotechnologie active dans les nouvelles plateformes de bioproduction, avec l'appui de la Wallonie, a établi un partenariat, avec l'Institut Pasteur de Dakar, pour le renforcement des capacités et le transfert de technologies.

Selon Amadou Hott, ministre de l’Economie du Sénégal, «le financement initial et l’expertise de l’Equipe Europe et d’autres partenaires tels que les Etats-Unis et le Groupe de la Banque mondiale, mais aussi les bailleurs régionaux, permettront d’accélérer la construction de la nouvelle usine de production, d’améliorer l’accès à des vaccins à des prix abordables en Afrique et de faciliter la production de vaccins pour faire face efficacement aux pandémies».

Avec cette unité qui va produire des vaccins anti-Covid-19 et contre d’autres maladies endémiques et accroître sensiblement les capacités de production médicale et de vaccins du continent, l’Afrique pourra réduire considérablement sa dépendance de l’extérieur, sachant que le continent importe actuellement 99% de ses besoins en vaccins.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19 en Afrique: recrudescence des cas, la distribution des vaccins s'accélère

Ainsi, la production de vaccins au niveau du pôle régional de Dakar renforcera-t-elle la résilience du continent face à de futures pandémies.

L’Equipe Europe compte soutenir l’Afrique en mettant à disposition du continent de l’expertise et une enveloppe de plus d’un milliard d’euros pour aider le continent à développer ses propres industries pharmaceutiques, biotechnologiques et médicales, et pour faciliter un accès équitable à des produits et technologies sûrs et de qualité. Ainsi, elle contribuera à préparer l’Afrique à faire face à la prochaine pandémie.
Le 10/07/2021 Par Moussa Diop