Politique

Vidéo. Côte d’Ivoire: recensement général de la population et de l’habitat

VidéoLe 5ème recensement général de la population et de l’habitat se déroule du 8 au 28 novembre 2021 en Côte d’Ivoire. L’opération va coûter 23,9 milliards de fcfa et permettra à l’Etat d’avoir une idée nette sur la démographie pour l’élaboration de meilleures politiques publiques.

Par Olive Adjakotan (Abidjan, correspondance)
Le 15/11/2021 à 14h35, mis à jour le 15/11/2021 à 14h49
Recensement de la population en Côte d'Ivoire
Le360/ Olive Adjakotan

Anono Village, un quartier de la commune de Cocody au nord d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Les agents chargés du 5e recensement général de la population et de l’habitat sont à pied d’œuvre. Objectif: recueillir les informations sur les résidents de 10 îlots dans le quartier. Tablettes en main, les recenseurs font du porte à porte. Dans cette cour, par exemple, les échanges ont été cordiaux. «C’est la première fois que je me fais recenser et je suis content», se réjouit Amadou Sanogo.

Vingt-huit mille cinq cents agents sont mobilisés pendant trois semaines sur l’ensemble du territoire ivoirien pour recueillir l’âge, le nombre d’habitants, le sexe ratio d’Abidjan jusqu’au village le plus reculé du pays, grâce aux 40 mille tablettes électroniques dont ils sont munis. Mais cette opération n’est pas toujours une chose aisée, pour diverses raisons.

«Il faut dire que la journée est un peu pénible parce qu'il y a d’autres personnes qui refusent de se faire recenser, ils ne comprennent pas le message, ils pensent qu’après le recensement on va leur offrir des sacs de riz. A maintes reprises, on essaie de leur expliquer et il faut aussi dire que l’information n’est pas parvenue à tout le monde», regrette Fatima Chighata Ouattara, qui fait partie de cette armée de recenseurs. 

Le dernier recensement de 2014 a dénombré 30 mille habitants dans le quartier Anono Village dans la commune de Cocody à Abidjan. Sept ans plus tard donc, en 2021, les autorités traditionnelles du quartier attendent beaucoup de la nouvelle opération d’inventaires de la population.

Le premier citoyen de la localité, le chef d’Anon Village, Séverin Nangui Djorogo, a, quant à lui, des attentes plus précises. Il parle d’infrastructures, de prises en charge sanitaires, tout en appelant ses administrés à adhérer au recensement.

«Notre dispensaire, par exemple, a été construit il y a 30 ans et c’était destiné à 10.000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes plus de 30.000 personnes et avec le nouveau recensement, quand on va identifier la population réelle d'Anono, c’est tout ça qui va amener aussi l’état de Côte d’Ivoire à augmenter notre plateau sanitaire et ainsi de suite. Donc, je pense que mon mot de fin pour le recensement: je demande à toute la population de se mobiliser autour de cette opération», explique-t-il.

Le coût de l'opération du recensement de la population et de l'habitat de 2021 est de 23,9 milliards fcfa dont 10,2 milliards fcfa d'apport des partenaires techniques et de développement de la Côte d'Ivoire. En rappel, le 4ème recensement général de la population et de l’habitat en Côte d’Ivoire a eu lieu en 2014. Il a permis de dénombrer 22,7 millions d’habitants dans le pays.

Par Olive Adjakotan (Abidjan, correspondance)
Le 15/11/2021 à 14h35, mis à jour le 15/11/2021 à 14h49