Fermer

Sénégal: Chute du "fou" qui troublait le sommeil des morts de Pikine

Mise à jour le 15/12/2016 à 13h15 Publié le 15/12/2016 à 11h22 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Société
Profanation de tombes à Dakar
© Copyright : DR

#Sénégal : Chute du profanateur de tombes au cimetière de Pikine, dans la banlieue populeuse dakaroise. Il s’agit d’un multirécidiviste bien connu des services de police depuis plus d’un an. Djibril Seydi, c’est son nom, jouait au "fou".


Fin de cavale pour celui qui empêchait les morts de Pikine (banlieue dakaroise) de dormir dans le silence de l’éternité. Djibril Seydi, le supposé profanateur de tombe a été pris en flagrant délit dans la nuit du mardi 13 au mercredi14 décembre en train d’ouvrir la tombe d’une dame au cimetière de Pikine.

D’après une source policière citée par la Radio futurs médias (RFM), le malfaiteur a reconnu les faits devant les enquêteurs.Il serait l’auteur d’une dizaine de profanations au cimetière de Pikine. Ce qui montre que le profanateur n’en était pas à sa première tentative. Mais, jusque-là, Djibril Seydi a réussi à passer entre les mailles du filet, malgré plusieurs interpellations, en jouant... au fou. Après les récentes profanations, les enquêteurs ont décidé donc de filer le suspect pendant deux mois. Et ont fini par le prendre en flagrant délit. Il sera déféré dans les prochaines heures.


LIRE AUSSI:
Sénégal: quand les assoiffés de pouvoir ou de gloire troublent le sommeil des morts

Cependant, cette arrestation ne fournit pas toutes les réponses sur l’horrible série de profanations de tombes qui ont récemment eu lieu au Sénégal, notamment à Pikine. Pour qui travaillait Djibril ? Quels sont ses complices ? Est-il l’unique auteur de toutes les profanations qui ont été enregistrées à Dakar ? S’agit-il d’un réseau ? Autant de questions auxquelles les enquêteurs devront trouver des réponses.

Le phénomène de profanation de cimetières devient préoccupant au Sénégal. Plusieurs cas ont été signalés, ces derniers temps, dont l’essentiel au cimetière de Pikine. Des malfrats ont pris l’horrible habitude de troubler le sommeil des morts. Les supposés commanditaires de ces actes sont des hommes politiques ou des célébrités recherchant le pouvoir, la richesse ou la gloire. Suivant les instructions de charlatans.
Le 15/12/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo