Sénégal: un produit aphrodisiaque appelé «tabac sexuel» fait des ravages chez les femmes

La drogue sexuelle des femmes sénégalaises. DR

Le 21/08/2020 à 08h25, mis à jour le 21/08/2020 à 08h27

Alerte des médecins et des infirmières: un produit aphrodisiaque appelé «tabac sexuel» ou «tababa» est en train de faire des ravages chez les femmes. Les dames qui introduisent la drogue dans leurs parties intimes ressentent un bien-être éphémère, mais qui s'avère risqué.

C'est une nouvelle drogue apparemment anodine, puisqu'à base de tabac, mais qui fait d'énormes ravages au sein de la population féminine en mal de sensations.

Les agents de santé reçoivent, depuis quelque temps, des alertes de femmes en détresse et victimes de cette nouvelle substance aphrodisiaque utilisée exclusivement par la gent féminine. La sérieuse et populaire page Facebook des «Femmes médecins du Sénégal» en témoigne.

«Le tabac sexuel est la poudre qui fait ravage actuellement dans le monde. Cette poudre qu’on mélange avec du «khemeh» un produit chimique, notamment de l'ammoniac, est en train de gâcher la vie de beaucoup de femmes, surtout en Casamance. Elle est, d’ailleurs, vendue partout maintenant», peut-on lire.

Selon l’une des victimes, «c'est une poudre dans de petits sachets vendus à 100 francs; tu en prends une petite pincée pour mettre dans le sexe». L'une des victimes de cette drogue aphrodisiaque avertit: «non seulement, ça donne le cancer du col de l'utérus, mais aussi des infections vaginales. Mais malgré cela, les femmes n'arrêtent pas de l'utiliser; si tu commences, tu deviens accro et tu ne peux pas rester une seule journée sans y toucher, c’est comme de la drogue. La nuit si tu n’y touches pas, tu ne peux pas dormir; c’est comme si tu devenais folle, c’est trop dangereux».

Ce produit est vendu sous différents noms, comme «tababa», «kandjenou», «jumbo ou paracétamol». Autant d'appellations qui laissent supposer la composition douteuse de ce produit. En effet, nul ne sait réellement ce qu'il contient, puisque chaque charlatan a sa propre formule. Mais, à voir les effets qu'il génère, on imagine une composition hétéroclite.

Toujours sur cette page Facebook qui compte 34.000 membres, la personne qui témoigne affirme: «c’est vendu en secret, mais c’est un produit très dangereux et les sages-femmes s’en prennent chaque jour aux femmes victimes qui sont malades à cause de ce tabac aphrodisiaque, pour les sensibiliser» [à sa dangerosité].

De nombreuses femmes sont tombées dans ce piège qui leur est tendu par des charlatans lesquels attribuent de multiples vertus à ce tabac sexuel: lutte contre l'infertilité, soulagement des douleurs pendant les règles, indications contre les maux de ventre, etc. Les fausses vertus de ce dangereux produit ne manquent pas.

Beaucoup de femmes affirment que c'est parce qu'elles étaient désespérées de ne pas tomber enceintes d'un premier enfant qu'elles ont eu recours à ce produit. D'autres l'utiliseraient pour des crampes aux pieds ou des douleurs.

Pourtant, avant même d'en arriver au stade ultime d'une éventuelle tumeur, les effets secondaires se font sentir dès la première prise. En effet, beaucoup évoquent des vomissements ou une forte nausée.

Par Moustapha Cissé (Dakar, correspondance)
Le 21/08/2020 à 08h25, mis à jour le 21/08/2020 à 08h27