Fermer

Vidéo. Sénégal: quand sorcellerie et magie noire côtoient islam et christianisme

Mise à jour le 04/09/2021 à 10h41 Publié le 04/09/2021 à 10h39 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Vidéo. Sénégal: quand sorcellerie et magie noire côtoient islam et christianisme
© Copyright : Le360/Moustapha Cissé

#Sénégal : Pourtant constitués à 95% de musulmans et à près de 5% de chrétiens, la population sénégalaise reste attachée aux pratiques mystiques proches du vaudou. A Dakar, les vendeurs de têtes de crocodile, de peaux de reptile, de griffes de félins, utilisés pour forcer le destin, ont pignon sur rue.


Encore aujourd'hui à Dakar, mais également dans toutes les villes du pays, nombreux sont ceux qui ont recours aux féticheurs, ces praticiens de la magie noire, qui croient dur comme fer pouvoir forcer le destin.

Sur une grande avenue de la capitale sénégalaise sont exposés, au vu de tous, des parties d’animaux proposées à la vente. Les acheteurs sont des sorciers, des hommes politiques, des lutteurs ou juste de simples citoyens en quête de richesse ou de pouvoir.

>>> LIRE AUSSI : Vidéos. Sénégal-Bénin: un quart de finale avant l'heure entre marabouts et féticheurs

Pourtant, le Sénégal est connu pour être un pays majoritairement croyant aux religions révélées, principalement l'islam dont se réclament 95% des Sénégalais, mais également le christianisme. Le pays vit ce syncrétisme de façon singulière.

 

Le 04/09/2021 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé