Côte d’Ivoire: dans l’enfer des embouteillages d’Abidjan

Embouteillages à Abidjan.

Le 26/11/2022 à 08h45

VidéoLa capitale économique ivoirienne vit au rythme d’interminables embouteillages. La circulation en voiture n’est pas du tout aisée à cause des bouchons. De Yopougon à Bingerville en passant par Adjamé, Abobo, Cocody ou encore le Plateau, rallier les différents lieux de travail les matins est un véritable casse-tête chinois.

Chaque jour, il faut se réveiller à 4h30, voire plus tôt, pour espérer ne pas être en retard au boulot. Ce matin, les tableaux de bord des véhicules affichent 10 km/h au compteur. Pourtant, depuis quelques années, l’État ivoirien ne ménage pas ses efforts pour réhabiliter et construire des routes, des ponts, des échangeurs, etc. afin de fluidifier la circulation aussi bien dans le Grand-Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Mais les embouteillages persistent. A qui la faute? Quelles en sont les causes? Pour certains, les embouteillages sont le fait de l’indiscipline des conducteurs, tandis que pour d’autres, les chantiers de construction de voiries sont les éléments déclencheurs des embouteillages. Les avis restent mitigés, certains quartiers ne vivant pas au quotidien ce calvaire.

Dans l’attente de trouver les solutions idoines à l’effet d’éradiquer ce phénomène, notons que ces embouteillages impactent les activités quotidiennes des habitants et, partant, les activités économiques.


Par Emmanuel Djidja (Abidjan, correspondance)
Le 26/11/2022 à 08h45