Election d’un nouveau bâtonnier en Mauritanie: veillée d’armes chez les avocats

Me Brahim Ebety, bâtonnier de l'ordre des avocats mauritaniens.
Le 25/07/2023 à 12h19

VidéoLes avocats mauritaniens se rendront aux urnes mercredi 26 juillet pour l’élection d’un nouveau bâtonnier et les membres du bureau du Conseil de l’Ordre, pour une durée de trois ans. A chaque renouvellement, ces élections suscitent de vives tensions sur fond de contentieux juridiques.

Bâtonnier en exercice et candidat à sa propre succession, maître Brahim Ebety a organisé un dîner-débat pour exposer son bilan et décliner le chantier du nouveau mandat qu’il sollicite.

Au chapitre des acquis, maitre Ebety cite le principe de l’assistance judiciaire désormais généralisée au niveau pénal, notamment pour les mineurs, avec des fonds consentis par l’Etat et gérés par l’Ordre des avocats. Il donne également l’exemple de la mise en œuvre de l’assurance maladie au profit des robes noires.

Pour le chantier des prochaines années, l’avocat insiste sur le problème de l’exécution des décisions de justice rendues contre l’Etat et ses démembrements. Il fait part de sa détermination à trouver une solution à cette problématique en concertation avec les autorités.

Maître Lô Gourmo, avocat, pose le problème crucial de la liberté et de l’indépendance du juge, dont la décision est une condition capitale pour un exercice normal de la profession d’avocat et le respect des droits des citoyens devant la justice.

Il évoque également l’enjeu de l’exécution des décisions de justice, corollaire de la bonne marche de ce service public vital pour les citoyens.

Le scrutin de cette année suscite de vives tensions sur fond de contentieux juridiques. La bataille épique qui a opposé les différents candidats continue de défrayer la chronique. Une situation qui a poussé la Cour Suprême à décider, jeudi 13 juillet, le report de cette élection.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 25/07/2023 à 12h19