Fermer

Tunisie: des indicateurs touristiques moroses pour les 10 premiers mois de l'année

Mise à jour le 11/11/2021 à 13h36 Publié le 11/11/2021 à 13h34 Par Karim Zeidane

#Economie
Tourisme tunisien
© Copyright : DR

#Tunisie : La Tunisie a enregistré des arrivées et des recettes touristiques très faibles durant les 10 premiers mois de 2021, très loin des performances records enregistrées en 2019. La situation devrait s’améliorer avec la décrue du Covid-19 et l'ouverture probable de la frontière terrestre avec l'Algérie.

Après 10 mois de l’exercice 2021, le bilan de l’activité touristique reste morose, en dépit des évolutions positives par rapport à l’année catastrophique de 2020 qui avait enregistré une régression de 80% par rapport à l’année précédente. La légère reprise enregistrée n’a donné qu’une légère bouffée d’oxygène au secteur touristique ravagé par la pandémie du Covid-19.

Ainsi, selon les données publiées par le ministère du Tourisme, au terme des 10 premiers mois de l’année, la Tunisie a enregistré 1,95 million d’arrivées de touristes, un volume en hausse de 7,2% par rapport à la même période de l’année dernière.

Parallèlement, les nuitées enregistrées dans les établissements d’hébergement touristiques ont augmenté de 19,3% pour atteindre 6,1 millions de nuitées durant la période allant d’octobre 2020 à octobre 2021.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie et Maroc: le tourisme frappé par le Covid-19 regarde vers 2022

En détail, cette hausse est surtout le fait des retours des Tunisiens résidant à l’étranger dont le nombre a augmenté de 40% à plus de 700.000 personnes et l’augmentation sensible des arrivées de touristes européens de 30% à 506.000 personnes. 

Ces hausses viennent compenser les reculs enregistrés au niveau des arrivées de touristes en provenance de l'Algérie, premier pays émetteur de touristes à destination de la Tunisie, dus notamment à la fermeture des frontières entre les deux pays à cause de la pandémie du Covid-19. En dépit de la décrue des contagions liées à la pandémie, les frontières terrestres par lesquelles passent une grande partie des touristes algériens, sont restés fermées.

En clair, la reprise tant attendue pour 2020 n’a pas eu lieu. Il faut reconnaître que le pays a été durement touché par la 3e vague de la pandémie durant la période estivale, période qui coïncide annuellement avec des pics d’arrivées de touristes.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: la Tunisie allège le protocole sanitaire aux frontières pour ressusciter son tourisme

Pour ce qui est des recettes touristiques, celles-ci se sont établies à 1,9 milliard de dinars, soit 686 millions de dollars (+8,1%) contre près de 1,8 milliard de dinars un an auparavant.

La situation devrait mieux évoluer durant les deux derniers mois de l’année en cours grâce notamment aux réouvertures des frontières dans le sillage de la décrue des contagions au Covid-19 et aux vacances de fin d’année. Chose qui a permis à certains professionnels du secteur (hôtelier, agence de voyage et de transport,…) de survivre en attendant des jours meilleurs. Le grand espoir des acteurs du tourisme tunisien est porté sur l’ouverture des frontières terrestres avec l’Algérie, surtout pour les vacances de fin d‘année.

Toutefois, quelle que soit l’ampleur des arrivées durant les fêtes de fin d’année, on sera très loin des chiffres de 2019, année touristique record avec 9,43 millions de visiteurs et près de 2 milliards de dollars de recettes touristiques.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie. Covid-19: 254 millions d'euros pour soutenir le secteur du tourisme

Ainsi, après 2020, 2021 est aussi une année touristique perdue. Dorénavant, les espoirs des professionnels du secteur touristique sont tournés vers 2022. La décrue des contaminations au Covid-19 dans de nombreux pays, le nombre élevé de personnes vaccinées et les réouvertures des frontières pourraient redynamiser le secteur touristique tunisien avec un nombre d’arrivées beaucoup plus conséquent durant les mois à venir. 
Le 11/11/2021 Par Karim Zeidane