Fermer

Algérie: voici le plan de déconfinement en deux phases annoncé par le gouvernement

Mise à jour le 05/06/2020 à 13h16 Publié le 05/06/2020 à 13h11 Par Karim Zeidane

#Politique
Coronavirus et réouverture des commerces en Algérie.

Coronavirus et réouverture des commerces en Algérie.

© Copyright : DR

#Algérie : L’Algérie vient d’annoncer un plan de déconfinement en deux étapes. La première démarrera dimanche 7 juin avec la reprise du secteur du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique et de 25 activités commerciales. Les détails.

L’heure est au déconfinement un peu partout sur le continent africain. L’Algérie, un des pays les plus touchés après l’Afrique du Sud et l’Egypte, vient d’annoncer son plan par la voix de son Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

La feuille de route de sortie du confinement comprend deux étapes et décline un processus de reprise des activités en fonction de leur impact socio-économique et du risque de transmission du coronavirus.




LIRE AUSSI: Algérie. BTPH: 4.000 entreprises à l’arrêt, le Covid-19 n’est pas le seul responsable


La première phase débutera le dimanche 7 juin courant. Durant cette phase, il sera procédé à la reprise des activités du secteur du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique (BTPH), y compris les activités y afférentes (sous-traitance, bureaux d’études en architecture, urbanisme, génie civil, etc.). Les entreprises de ces secteurs devront assurer le transport de leur personnel et faire respecter les consignes sanitaires édictées par les autorités, à savoir port du masque, distanciation physique, désinfection des locaux, organisation de la distanciation dans les restaurants, etc.

Lors de cette première phase, 25 activités commerciales et de service reprendront également: plombiers, menuisiers, peintres, céramistes, agences de voyages, agences immobilières, commerces de produits artisanaux, couturiers, maintenance et réparation, commerces d’articles de sport et de jouets, pâtisseries et confiseries, commerces de produits cosmétiques, douches à l’exception des hammams, galeries d’art, librairies et papeteries, salons de coiffure pour hommes, entre autres. 


LIRE AUSSI: Covid-19: en Algérie, 500.000 familles sont menacées de pauvreté


La seconde phase débutera le du 14 juin et sera marquée par la levée du confinement sanitaire et/ou de l’aménagement de ses horaires. Il dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique à l’échelle nationale et de chaque région à travers des indicateurs pertinents, notamment le taux de reproduction dit R qui doit être inférieur à 1 et le flux journalier des nouveaux cas d’infections enregistrés.

Les activités commerciales et économiques concernées par cette seconde phase sont celles du transport en taxi, la restauration et les débits de boisson. Les modalités de la reprise de ces activités seront fonction de l’évolution de la situation sanitaire et du comportement des usagers.

Selon le Premier ministre, «un dispositif préventif d’accompagnement particulier aux activités autorisées, devra être mis en place par les différents opérateurs et commerçants concernés».


LIRE AUSSI: Vidéo. Covid-19: la Tunisie entame la dernière phase de son déconfinement avec l’ouverture des mosquées


Parmi ces mesures figurent, entre autres, l’obligation du port du masque, l’affichage des mesures barrières et de prévention sur les lieux, l’organisation de l’accès et des files d’attente à l’extérieur et à l’intérieur des locaux, l’installation de paillasses de désinfection aux entrées, le nettoyage et la désinfection quotidienne des locaux, la désinfection des pièces de monnaie et des billets de banque, la mise à disposition de solution hydroalcoolique, etc.

Et afin d’éviter que le déconfinement n’entraîne une nouvelle vague d'épidémie, comme ce fut le cas lors de l’allègement du confinement à la fin du mois d'avril dernier, les autorités algériennes ont lancé un avertissement contre le laisser-aller de certains commerçants à l’origine de l’augmentation des cas de contamination.


LIRE AUSSI: Algérie. Covid-19: après la menace du président, des walis ordonnent de refermer des commerces


Ainsi, les gérants des commerces, qui ont manifesté ces derniers jours pour exiger la reprise de leurs activités, ont-ils été avisés. «Le non-respect de ces mesures donnera lieu à la fermeture immédiate du commerce concerné ou à l'arrêt de l'activité et à l’application rigoureuse des sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur», souligne la primature.

Rappelons que depuis l’apparition du coronavirus en Algérie, le pays a enregistré 9.831 cas confirmés, dont 6.297 guérisons, et 681 décès.
Le 05/06/2020 Par Karim Zeidane