Fermer

Transport aérien. Voici comment Ethiopian Airlines assoit sa domination du ciel africain

Mise à jour le 22/11/2019 à 09h36 Publié le 20/11/2019 à 14h47 Par Moussa Diop

#Economie
Ethiopian airlines
© Copyright : DR

#Autres pays : Avec en moyenne 1,2 avion acheté par mois depuis 5 ans, Ethiopian Airlines poursuit la dynamique de renforcement de sa flotte, qui totalise 120 appareils. L'acquisition d'autres pavillons nationaux permet également à la première compagnie du continent d'asseoir sa domination du ciel africain.

Ethiopian Airlines, compagnie aérienne nationale éthiopienne, aux capitaux à 100% détenus par l’Etat, vient de réceptionner son 24e Boeing 787-9 Dreamliner.

Cette toute dernière acquisition porte désormais sa flotte à un total de 120 appareils. Ethipian Airlines consolide ainsi un peu plus sa position de leader du continent, en terme d’importance de la flotte, sachant que la seconde compagnie africaine, EgyptAir, ne compte actuellement que 70 avions.

Ethiopian Airlines est arrivée à cette position enviable sur le ciel africain, grâce à une stratégie lancée voici déjà quelques années, dans l’optique de dominer le ciel africain, dans la perspective de la libéralisation du transport aérien continental.

A travers cette vision stratégique, le management de la compagnie s’est donc engagé à renforcer sa flotte, avec l’objectif de disposer, à terme, d’une flotte totalisant 150 appareils à l’horizon 2025.


LIRE AUSSI: Ethiopian airlines poursuit son maillage en desservant Moscou


Pour y arriver, Ethiopian Airlines a accéléré sa cadence d’acquisition d’appareils au cours de ces cinq dernières années, à raison de 1,2 appareil par mois.

Ainsi, depuis janvier 2014, le pavillon éthiopien a acquis 73 avions. Et uniquement pour l’année en cours, les acquisitions ont porté sur 11 nouveaux appareils.

Ainsi, la compagnie compte dans sa flotte: 80 Boeing, dont 24 Dreamliner et 4 appareils 737 MAX 8, 13 Airbus A350-900 et 27 Dash8 Q400. 

Cette politique d’acquisition a avant tout permis à la compagnie de rajeunir sa flotte, dont l’âge moyen est aujourd’hui de 6,4 ans, soit l’une des flottes les plus jeunes, sinon la plus jeune du continent.

Cet âge moyen devrait encore baisser fortement, sachant que la compagnie est en négociation avec l’avionneur européen Airbus, pour l’acquisition de 25 Airbus A220.

Avec cette cadence, la compagnie devrait atteindre son objectif de 150 appareils à l’horizon 2025, tout en poursuivant le rajeunissement de sa flotte.


LIRE AUSSI: Ethiopian Airlines implémente une nouvelle technologie pour réduire sa consommation de carburant


En plus de l’acquisition d’appareils, Ethiopian Airlines s'est dotée d’un hub principal à l’aéroport international de Bole, à Addis-Abeba, une plateforme à même de traiter 25 millions de passagers par an, ainsi que d’un hub régional en Afrique de l'Ouest, à Lomé, au Togo, avec sa filiale Asky. 

La compagnie éthiopienne tisse ainsi patiemment sa toile dans le ciel d'Afrique, avec le contrôle programmé d’une dizaine de pavillons nationaux d'Afrique. Ethiopian Mozambique Airlines (Mozambique), Tchadia Airlines, Malawian Airlines (Malawi) et Zambian Airlines sont d'ores et déjà passés sous le giron de la compagnie éthiopienne.

En outre, Ethiopian Airlines contrôle 40% du capital de la compagnie régionale Asky Airlines, basée au Togo, et qui dessert une vingtaine de destinations.

De plus, la compagnie éthiopienne négocie en ce moment avec la Gambie, la Guinée, le Ghana, la Guinée Equatoriale, la RD du Congo,…, pour des prises de participations stratégiques dans leur compagnie aérienne.


LIRE AUSSI: Sénégal: le crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines évité de justesse


Grâce à cette flotte, et à son réseau, très dense, de plus de 130 destinations passagers couvrant les 5 continents, le premier transporteur aérien africain a franchi, pour l’exercice 2018-2019, la barre des 12 millions de voyageurs transportés, une première pour une compagnie aérienne africaine. Un niveau en hausse de 14%, par rapport à celui de l’exercice précédent.

La compagnie a ainsi presque doublé son trafic passager entre 2014 et 2019, passant de 6,91 millions de passagers à plus de 12 millions de passagers.


LIRE AUSSI: Ethiopian Airlines: record d’activité et de bénéfices pour la première compagnie aérienne d'Afrique


Ethiopian Airlines est également devenue la première source de trafic aérien vers l’Afrique en 2018-2019, devant Turkish Airlines et Emirates, et compte bien renforcer sa position d’acteur premier du transport aérien en Afrique, en se fixant comme objectif de transporter 18 millions de voyageurs et de générer un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars à l’horizon 2025.

Enfin, malgré la cadence des acquisitions et autres investissements, la compagnie affiche une rentabilité solide.

Pour les exercices 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018, Ethiopian Airlines a réalisé des bénéfices respectifs de 264,24 milions, 233 millions et 245,6 millions de dollars. 
Le 20/11/2019 Par Moussa Diop