Algérie: le général Gaïd Salah fait arrêter 13 officiers

DR
Le 03/02/2019 à 14h08, mis à jour le 03/02/2019 à 14h10

Ce sont pas moins de 13 officiers de haut rang de l'ANP qui ont été mis aux arrêts depuis quelques jours. Leur crime? Un simple coup de fil à un candidat déclaré à la présidentielle d'avril prochain.

C'est le quotidien El Watan qui donne l'information: 13 officiers de l'Armée nationale populaire (ANP) ont été arrêtés récemment sur ordre direct du Général de corps d'armée et chef d'état-major général de l'ANP, Gaïd Salah. Il s'agit de colonels et lieutenants colonels, d'après une source de l'armée que cite le quotidien algérien. 

Il leur est reproché simplement d'avoir été en contact récemment avec le général à la retraite Ali Ghediri, candidat à la présidentielle d'avril prochain, et qui est présenté comme le plus sérieux adversaire d'Abdelaziz Bouteflika au cas où ce dernier confirmerait sa volonté de briguer un cinquième mandat. 

Les officiers mis aux arrêts ont contrevenu à l'ordre explicite donné par Gaid Salah dans une circulaire du 24 janvier dernier, rappelant qu'il est interdit aux militaires en fonction de s'immiscer dans la chose politique. Il leur était demandé notamment de ne prendre aucun contact avec les candidats à l'élection présidentielle. 

Selon la même source, les officiers qui ont été arrêtés avaient appelé Ali Ghediri pour lui témoigner leur sympathie et leur soutien dans son projet de briguer la magistrature suprême. 

Ces arrestations, intervenues depuis quelques jours, ont été tues par l'appareil militaire. Evidemment, tout le monde se demande comment peut-on arrêter des officiers pour un simple coup de fil. Cette réaction excessive montre combien le régime algérien est fébrile. 

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 03/02/2019 à 14h08, mis à jour le 03/02/2019 à 14h10

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800