Fermer

Maroc: les mesures en faveur des MRE vues par la presse algérienne

Mise à jour le 15/06/2021 à 16h52 Publié le 15/06/2021 à 16h42 Par Mar Bassin N'diaye

#Politique
presse algérienne
© Copyright : DR

#Algérie : La presse algérienne est restée incrédule face à la mesure exceptionnelle, pour faciliter le séjour estival des Marocains résidant à l'étranger, décidée par les autorités. Elle la compare aux entraves mises en place par Alger contre ses citoyens voulant passer leurs vacances dans leur pays.

Avec seulement 97 euros, le Marocain établi à l’étranger peut revenir dans son pays et l’Algérien contraint de payer toujours plus de… 500 euros", titre Algérie Part. Le site d'information est dithyrambique devant les dispositions mises en place par les autorités marocaines pour permettre aux expatriés ressortissants du Royaume de revenir cet été dans leur pays après près de 18 mois de restrictions des voyages. Mais, Algérie Part relève surtout la différence fondamentale avec l'Algérie qui a pris le parti de mettre des bâtons dans les roues de ses citoyens vivant dans d'autres pays d'accueil.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Rapatriement des Marocains bloqués au Mali

"Au moment où l’ouverture partielle des frontières aériennes en Algérie constitue encore et toujours un terrible casse-tête privant ainsi des millions d’Algériens établis à l’étranger d'un retour dans leur pays natal, les autorités marocaines viennent de lancer un plan ambitieux qui permettra aux Marocains établis à l’étranger de retourner au Royaume à des prix défiant toute concurrence, qui feront pâlir de jalousie les voyageurs algériens", commente le site.

Car, rappelle, la même source, une famille algérienne de quatre membres est obligée de payer près de 3.500 euros pour le trajet Londres-Alger-Londres contre seulement 388 euros pour leurs voisins marocains.

La même source insiste sur le nombre de personnes qui vont profiter de cette mesure et qui sont au moins 1,5 million selon les estimations de la Royal Air Maroc.

De même, les Marocains vaccinés n'ont surtout pas besoin de confinement chèrement payé. En revanche, souligne Algérie Part, "En Algérie, les autorités ne tiennent pas compte de la vaccination des membres de la diaspora algérienne en Europe. Que le voyageur algérien soit vacciné ou non, il est obligé de subir un confinement obligatoire d’une durée de 5 jours et les frais sont totalement à sa charge", regrette la même source.

Un site proche de l'armée a, pour sa part, préféré verser dans des déductions alambiquées et extravagantes, allant jusqu'à dire que si les autorités marocaines ont pris une telle initiative, c'est pour mettre à mal les Algériens avec le régime impopulaire et illégitime qui dirige leur pays.

"L’autre objectif sournois de cette mesure est d’attiser la colère – pour le moins justifiée – des Algériens auxquels Air Algérie applique des tarifs astronomiques, sans que les responsables de la compagnie nationale n’en fournissent des explications objectives", écrit ce site appartenant au fils du général Khaled Nezzar. Une déduction qui ne manquera pas de faire sourire les Algériens eux-mêmes, tant ils savent combien est incapable le régime à la tête de leur pays.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Coronavirus: les Marocains bloqués en Mauritanie pris en charge par l’ambassade du royaume

Et d'ajouter: "Rabat mise sur une médiatisation extrêmement bien orchestrée à destination de notre communauté à l’étranger pour que le message lui parvienne cinq sur cinq, au lendemain de manifestations houleuses devant l’ambassade d’Algérie à Paris et les consulats disséminés à travers les grandes villes françaises".

En réalité, ce site, connu pour son aversion pour le Maroc, reconnaît implicitement que les Algériens n'ont pas attendu cette opération estivale en faveur des Marocains résidant à l'étranger (MRE) pour dénoncer la bêtise du régime algérien qui entend faire payer à coup de centaines d'euros sa mauvaise gestion du Covid-19, mais aussi et surtout l'épuisement des réserves de change auquel le pays fait face.
Le 15/06/2021 Par Mar Bassin N'diaye