Sports

Mondial-2022: Algérie, démission du président de la fédération et recours pour rejouer le match contre le Cameroun

Le président de la fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara, a démissionné jeudi après l'élimination des Fennecs face au Cameroun. La FAF a annoncé sur son site officiel l'introduction d'un recours auprès de la FIFA et demandé à faire rejouer le match à cause de l'arbitrage.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 31/03/2022 à 15h15, mis à jour le 31/03/2022 à 15h15
Charaf-Eddine Amara
Charaf-Eddine Amara, président de la Fédération algérienne de Football (FAF). | DR

"L'élimination a été comme la fin d'un rêve. Dix secondes nous ont séparés de notre rêve. C'est le football, parfois il est cruel", a expliqué M. Amara lors d'un point de presse tenu au siège de la FAF

L'élimination de la sélection algérienne "ne doit pas être perçue comme un drame national, même s'il s'agit d'une déception populaire", a-t-il jugé.

Dans la matinée, la FAF a annoncé sur son site officiel l'introduction d'un recours auprès de la FIFA et demandé à faire rejouer le match à cause de "l'arbitrage scandaleux" du Gambien Bakary Gassama.

Toutefois, le président de la fédération algérienne de foot a estimé que "les chances de rejouer le match sont faibles" et qu'il "ne veut pas vendre des illusions" aux supporters algériens.

Le Cameroun s'est qualifiée pour sa huitième Coupe du monde en battant l'Algérie (2-1 a.p.) avec un but à la dernière seconde de Karl-Toko Ekambi (120e+4), mardi à Blida.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 31/03/2022 à 15h15, mis à jour le 31/03/2022 à 15h15