Sports

Football. Algérie-Cameroun: la Fédération gambienne porte plainte contre Belmadi

Les propos de Djamel Belmadi contre Bakary Gassama ne passent pas du côté de la Fédération gambienne de football. Cette dernière a annoncé avoir «déposé plainte» auprès de la FAF et demande des enquêtes disciplinaires à la FIFA et la CAF.

Par Le360 Sport
Le 27/04/2022 à 20h41, mis à jour le 27/04/2022 à 20h42
belmadi
Djamel Belmadi, sélectionneur de l'Algérie. | DR

Le barrage de la Coupe du Monde 2022 entre les Fennecs et les Lions indomptables, disputé le 29 mars dernier, est loin d’être terminé. Après le recours déposé par l’Algérie auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) pour rejouer la rencontre, la sortie hasardeuse de Djamel Belmadi et la réponse du président de la Fédération camerounaise, Samuel Eto’o, c’est au tour de la Fédération gambienne de football de se manifester pour défendre son arbitre Bakary Papa Gassama.

La GFF a annoncé, via un communiqué publié sur sa page Facebook, avoir «déposé plainte» auprès de son homologue algérienne et demande des enquêtes disciplinaires à la FIFA et la CAF.

«La Fédération a déposé une plainte officielle auprès de la Fédération Algérienne de Football à ce sujet, et a demandé officiellement à la FIFA et à la CAF d'ouvrir des enquêtes et des procédures disciplinaires à l'encontre de l'entraîneur principal de l'équipe nationale algérienne de football M. Djamel Belmadi. (...) Sur la base de ce qui précède, nous avons également demandé à la Fédération algérienne de football de faire une déclaration publique condamnant les actions de M. Belmadi et toutes les attaques verbales contre M. Gassama par des Algériens et de prendre toutes les précautions nécessaires pour empêcher leurs fonctionnaires et leurs ressortissants de faire d'autres remarques négatives et menaces contre la personne de M. Gassama. Dans le cas contraire, leur fédération sera tenue pour responsable et complice de tout préjudice qui pourrait lui arriver», peut-on lire dans le communiqué de la GFF.

Le patron de la sélection algérienne a fustigé l’arbitre gambien dans une déclaration accordée à la chaîne officielle de la FAF: «Plus jamais de la vie, on laissera deux ou trois personnes conspirer contre notre pays. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille».

Par Le360 Sport
Le 27/04/2022 à 20h41, mis à jour le 27/04/2022 à 20h42