Fermer

Transport aérien: voici les besoins colossaux du secteur aéronautique africain pour les 20 prochaines années

Mise à jour le 08/03/2020 à 15h04 Publié le 08/03/2020 à 15h02 Par Moussa Diop

#Economie
Compagnies aériennes, transport aérien
© Copyright : DR

#Autres pays : Le trafic en termes de passager devrait croître de 5% en moyenne chaque année en Afrique durant les 20 prochaines années. Pour y faire face, les compagnies aériennes africaines auront besoin de 1.200 nouveaux appareils à l’horizon 2038 et devront recruter près de 21.000 pilotes.

L'activité du transport aérien de passagers devrait continuer à croître dans le continent africain. En marge du cinquième sommet «Aviation Africa» qui s’est tenu les 4 et 5 mars 2020 à Addis-Abeba, en Ethiopie, le constructeur aéronautique européen Airbus, a estimé que l’urbanisation, le commerce et le tourisme, actuellement en progression rapide dans le continent va fortement augmenter le trafic de passagers de, et vers, l’Afrique à raison d'une hausse de 5% par an, au cours des 20 prochaines années.

Cette croissance, largement supérieure à la moyenne mondiale, sera stimulée par le lancement du Marché unique de transport aérien africain (Mutaa).


LIRE AUSSI: Compagnies aériennes africaines: la course à la taille est engagée


De plus, l'augmentation en nombre des habitants qui font partie des CSP de la classe moyenne dans les différents pays du continent aura pour conséquence une baisse des prix des billets d'avion, résultant de la libéralisation du transport aérien, et de l’augmentation de la connectivité entre les pays du continent, grâce au développement de nouveaux réseaux de liaison entre les différents pays d'Afrique, soit  autant de facteurs qui vont stimuler le transport aérien dans le continent. 

Aujourd'hui, le transport aérien africain ne représente que 3% du transport mondial de passagers, alors que le continent abrite 15% de la population du globe. 

L’Association international du transport aérien (IATA) a estimé que sur la période 2015-2035, le nombre de passagers qui se sont déplacés en Afrique, via les différentes dessertes intra-africaines proposées par les compagnies aériennes du continent, devrait croître de l'ordre de 173% et s'établir à 303 millions de passagers.


LIRE AUSSI: Transport aérien: pourquoi cette ruée des compagnies aériennes africaines vers les Amériques?


Ces statistiques sont prometteuses pour le développement des compagnies aériennes africaines, dont les plus importantes du continent se sont engagées dans l'acquisition de nouveaux appareils, afin de renforcer leur flotte. 

Ainsi, l'avionneur européen Airbus estime que les compagnies aériennes africaines, dans leur globalité, auront besoin de 1.200 appareils supplémentaires d’ici 2038.

Parallèlement, pour la maintenance et le pilotage de ces nouveaux appareils, ces compagnies aériennes du continent auront besoin de  25.000 nouveaux techniciens et de 21.000 pilotes à cette date.


LIRE AUSSI: EgyptAir accélère la modernisation de sa flotte


Depuis quelques années, les plus grandes compagnies aériennes du continent sont engagées dans plusieurs stratégies de renforcement de leur flotte.

C’est particulièrement le cas d’Ethiopian Airlines, leader du transport aérien en Afrique, dopnt la flotte compte actuellement plus de 100 appareils, mais aussi d’EgyptAir, de Royal Air Maroc, d'Air Sénégal ou de RwandAir, etc.

Ces tendances devraient se confirmer davantage dans les années à venir, une fois que la libéralisation du ciel en Afrique sera effective et contribuera à rendre le voyage par avion plus accessible aux habitants du continent.

Le 08/03/2020 Par Moussa Diop