Niger: à cause du coronavirus, la croissance va reculer de 6,9% à 1%

DR
Le 30/04/2020 à 17h23, mis à jour le 30/04/2020 à 17h23

Le Niger connaîtrait à cause du Covid-19 un recul de la croissance de 6,9% à 1%, une augmentation de l'inflation de 2,7% à 4,4% et une réduction des recettes fiscales, selon le président nigérien Mahamadou Issoufou.

A cela viendraient également s'ajouter "une agrégation du déficit budgétaire de 2,6% à 5%, la dégradation de la balance de paiement, une perte d'emplois et un accroissement du chômage", s'est inquiété le chef de l'Etat, cité jeudi par des médias.

Le président nigérien participait à un sommet par visioconférence entre les chefs d'Etat du G5 Sahel et l'Union européenne (UE) sur la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Pour M. Issoufou, cette visioconférence intervient dans un contexte où le monde est confronté à la crise sanitaire causée par le Covid-19 qui vient s'ajouter, "pour le Sahel, à la crise sécuritaire".

Afin de faire face à cette situation, a-t-il rappelé, "nous avons mis en place un plan de riposte d'un montant de 1.436 milliards FCFA, soit 2,2 milliards d'euros.

Le Niger a enregistré son premier cas positif de Covid-19 le 19 mars et compte, selon le bilan officiel rendu public mardi, 709 personnes déclarées positives, parmi lesquelles 275 sont en cours de traitement, 403 sont guéries et 31 sont décédées.

Pour lutter contre la maladie, les autorités ont notamment proclamé l'état d'urgence sanitaire sur tout le territoire national, instauré un couvre-feu dans la ville de Niamey et son isolement sanitaire, rendu obligatoire le port du masque dans les lieux publics de la capitale nigérienne et fermé les établissements scolaires et universitaires dans le pays, ainsi que des lieux de culte.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 30/04/2020 à 17h23, mis à jour le 30/04/2020 à 17h23

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800