Fermer

Cameroun. Coronavirus: 10 milliards de FCFA de la BGFI Bank pour soutenir les PME camerounaises

Mise à jour le 02/09/2020 à 14h38 Publié le 02/09/2020 à 13h20 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Economie
Entreprises camerounaises
© Copyright : DR

#Autres pays : L’accord de financement signé ce mardi 1er septembre 2020, entre la filiale locale du groupe bancaire gabonais et l’Etat camerounais, vise à aider les PME impactées par la pandémie à relancer leurs activités et à sauvegarder des emplois.

L’Etat du Cameroun et la BGFI Bank, filiale au Cameroun de la banque à capitaux gabonais, ont signé, ce mardi 1er septembre 2020, un protocole d’accord de 10 milliards de francs CFA pour soutenir les Petites et moyennes entreprises (PME) frappées de plein fouet par la pandémie du coronavirus (Covid-19). Ces fonds visent notamment à aider les PME à redémarrer leurs activités.

«Le coronavirus a mis à l’arrêt l’ensemble des entreprises et l’outil de production. Pour nous, il est important de venir soutenir cet outil de production parce que la chaîne de valeurs aujourd’hui doit être soutenue pour que les entreprises puissent renaître de cette crise-là», a expliqué à la télévision nationale le directeur général de la filiale locale du groupe bancaire gabonais, Abakal Mahamat.

L’objectif également est la préservation des emplois: «chaque PME aujourd’hui au Cameroun emploie 30 à 40 personnes. Cela fait au moins le double en termes de familles qui vivent de ces personnes-là. Pour nous, l’essentiel aujourd’hui est d’abord de préserver les emplois», a-t-il ajouté.


LIRE AUSSI: Cameroun. Coronavirus: la crise dans l'activité des entreprises s'est encore accentuée, selon le patronat


Les PME représentent 99% du tissu économique camerounais et génèrent 67% des emplois, pour une contribution de plus de 34% au PIB du pays.

Le 30 avril dernier, le gouvernement a pris des mesures de soutien à l’économie (exonération de certaines taxes, octroi de moratoires et de différés de paiement aux entreprises, soutien à la trésorerie des entreprises à travers une allocation spéciale de 25 milliards de francs CFA, etc.) pour «soulager» les entreprises durement impactées par la crise sanitaire sans précédent que traverse le pays.


LIRE AUSSI: Cameroun: 92% des entreprises négativement impactées par le coronavirus


Mais celles-ci n’ont pas eu grand effet, selon le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM). «Entre avril et juin 2020, la proportion d’entreprises négativement impactées par la crise Covid-19 s’est accrue, passant de 92% à 96,6%. L’accroissement de l’incidence de la crise s’accompagne également d’une accentuation de sa profondeur: l’impact de la pandémie Covid-19 s’est aggravé pour 61,5% des entreprises et ne s’est atténué que pour 10,8% d’entre elles», indique le patronat camerounais dans une récente étude.

Le GICAM estime à 310,1 milliards de FCFA (soit une baisse de 31%), les pertes de chiffres d’affaires subies par les entreprises négativement impactées par le coronavirus en avril 2020 par rapport à la même période l’année précédente.

Côté gouvernement, on salue cet appui «important» de la BGFI, «au moment où le chef de l’Etat nous demande justement d’élaborer un plan de relance», a déclaré le ministre des Finances, Louis-Paul Motaze.
Le 02/09/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem