Fermer

Transport aérien: comment Ethiopian Airlines est restée bénéficiaire pendant la crise sanitaire

Mise à jour le 20/02/2021 à 17h01 Publié le 20/02/2021 à 16h47 Par Moussa Diop

#Economie
Ethiopian Airlines
© Copyright : DR

#Autres pays : Face à la crise que traverse le secteur aéronautique mondial, Ethiopian Airlines a affiché une résilience exceptionnelle. Point de crise de liquidité, ni licenciements ou de baisse des salaires. Elle s’est adaptée rapidement à la crise sanitaire en évitant de clouer sa flotte au sol. Explications.

La pandémie du Covid-19 et les confinements et fermetures des frontières, qu’elle a occasionnés, ont impacté négativement les compagnies aériennes du monde. Toutefois, certaines ont affiché une résilience à toute épreuve face à cette situation, en s’adaptant à l’environnement.

Et dans ce cadre, Ethiopian Airlines est un exemple typique. Outre le fait que la compagnie a été l’une des rares à ne jamais avoir arrêté ses activités, même au plus fort de la pandémie, son management a surtout su s’adapter et profiter de la conjoncture pour atténuer les impacts de la crise sur son activité.

Ainsi, avec le tarissement de l’activité du voyage, du fait des restrictions imposées par les Etats, les dirigeants de la compagnie ont rapidement orienté leur activité vers le fret, dont la compagnie était déjà un leader solide au niveau du continent, avec une douzaine d’appareils exclusivement dédié à l’activité sur une flotte de 115 appareils.

LIRE AUSSI: Coronavirus: voici pourquoi Ethiopian Airlines maintient ses vols, malgré les risques encourus

Ainsi, et afin de ne pas clouer toute la flotte au sol, comme l’ont fait de nombreuses compagnies, elle s’est engagée fortement sur le transport du fret, partout dans le monde, en transformant une partie de sa flotte d’avions de passagers en cargo pour le transport de marchandises. Ainsi, outre le rapatriement des Africains dans de nombreux pays, notamment d’Asie, durant la première vague de la pandémie, la compagnie a aussi joué un rôle majeur dans l’approvisionnement du continent en produits de lutte contre la pandémie du Covid-19. C’est elle qui a livré l’important don (kits de test Covid-19, écouvillons, thermomètres, gangs, ventilateurs, combinaisons d’écrans faciaux, etc.) du milliardaire et philanthrope chinois, Jack Ma, destiné au 54 pays africains, lors du début de la pandémie du Covid-19, suite à un accord signé avec la Fondation Alibaba.

De même, la compagnie a signé avec l’Unicef, avec une dizaine d’autres compagnies mondiales, un accord pour le transport et la livraison des vaccins anti-Covid-19, des médicaments essentiels, d’appareils médicaux et d’autres fournitures essentielles pour faire face à la pandémie du coronavirus.

LIRE AUSSI: Vaccins Covid-19: Alibaba compte s’appuyer sur Ethiopian Airlines pour fournir l'Afrique

Il faut dire que la qualité des installations et le savoir-faire de la compagnie lui valent aujourd’hui d’être sollicitée par les différentes agences onusienne, gouvernements donateurs, philanthropes et Etats, comme partenaire logistique pour la distribution des fournitures médicales à travers l’Afrique, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Toutefois, pour réaliser ses performances, Ethiopian n’a pas misé uniquement sur l’Afrique. Elle a mis sa flotte sur tous les axes -Afrique-Asie, Afrique-Europe, Asie-Amérique du Sud et du Nord-  tout en tirant profit d’un prix du fuel bas.

Conséquence, si seulement 65% des appareils des compagnies aériennes africaines ont retrouvé les airs, Ethiopian Airlines affiche un taux d’appareils actifs de 90,43%, soit le meilleur taux mondial.

"Nous avons profité de cette opportunité au bon moment. Nous avons fait preuve d’agilité, de rapidité dans la prise de décision et de résilience", fait remarquer Tewolde GebreMariam, PDG d’Ethiopian Airlines.

LIRE AUSSI: Ethiopian Airlines, désormais cinquième compagnie du monde, en nombre de pays desservis

A noter qu’en plus de 12 appareils dédiés depuis toujours au fret, et les 25 nouveaux appareils reconfigurés, la compagnie a aussi mobilisé 20 autres appareils pour l’activité fret tout gardant les sièges de ces appareils, mais en utilisant les ceinture pour sécuriser les colis transportés. Ainsi, c’est presque la moitié de la flotte de 115 appareils de la compagnie qui est dédiée au fret dont 37 avions de manière exclusive.


Cette stratégie gagnante des dirigeants a permis à la compagnie Ethiopian Airlines d’être l’une des rares au monde à réaliser un résultat positif au titre de l’exercice 2020. Au premier semestre, malgré les restrictions de voyage, elle a dégagé un bénéfice net de 44 millons de dollars. Le second semestre, marqué par les ouvertures des frontières devrait permettre à la compagnie de réaliser un résultat meilleur. Sans communiqué sur les chiffres, le PDG de la compagnie a annoncé que la compagnie a réalisé un résultat positif pour toute l'année 2020. 

LIRE AUSSI: Transport aérien: Ethiopian Airlines appelée à la rescousse pour sauver South African Airways de la faillite

La compagnie affiche donc une excellence résilience face à la crise. Ainsi, alors que les compagnies aériennes du monde croulent sous les dettes, sollicitent des subventions des Etats et licencient à tour de bras, le PDG d’Ethiopian Airlines se réjouit des résultats obtenus par sa stratégie. "Nous avons un cash flow très solide ", explique-t-il, ajoutant que la compagnie vit avec ses "ressources internes, sans renflouement extérieur, sans aucun emprunt à des fins de liquidités".

Mieux, au moment où toutes les compagnies réduisent leurs effectifs pour faire face aux charges d’exploitations, GebreMariam rappelle qu’Ethiopian Airlines n’a pas licencié un seul salarié et n’a procédé à aucune réduction de salaire. Ce qui est exceptionnel. A titre d'exemple, Air France-KLM a affiché une perte nette de 7,1 milliards d'euros et réduit ses effectifs de plus de 10% en 2020.
Le 20/02/2021 Par Moussa Diop