Fermer

Centrafrique: le second tour des législatives fixé au 14 mars

Publié le 13/02/2021 à 14h06 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Elections-Centrafrique: Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra dans l'isoloir pour faire son choix lors des élections de ce dimanche 27 décembre 2020.

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra dans l'isoloir pour faire son choix, lors des élections de ce dimanche 27 décembre 2020.

© Copyright : Alexis Huguet/ AFP

#Autres pays : Les électeurs centrafricains voteront le 14 mars pour le second tour des élections législatives dans certaines circonscriptions, et pour le premier tour dans celles où le vote a été empêché par des violences ou annulé pour irrégularités, a annoncé samedi le président Faustin Archange Touadéra.

"Le corps électoral de la République centrafricaine est convoqué pour le second tour des élections législatives pour certaines circonscriptions électorales et le premier tour pour d'autres, dimanche 14 mars 2021", selon un décret du chef de l'État.

"La campagne électorale est ouverte pour le second tour le 6 mars" et "pour le premier tour partiel le 27 février", a précisé le texte.

Le 27 décembre, jour du premier tour des élections présidentielle et législatives, deux électeurs inscrits sur trois n'avaient pas eu la possibilité d'aller voter dans un pays sous le coup d'une offensive de six des plus puissants groupes armés qui occupent deux tiers du territoire depuis le début de la guerre civile en 2013.
 


>>>LIRE AUSSI: Centrafrique: un conseiller russe du président Touadéra appelle les rebelles à livrer leurs chefs



La Cour constitutionnelle avait annulé pour des irrégularités les résultats du premier tour des législatives dans 13 circonscriptions sur 140. Dans une cinquantaine d'autres, le scrutin n'avait pu se dérouler en raison de l'insécurité.

La juridiction suprême avait par ailleurs validé l'élection au premier tour de 22 députés sur 140, dont cinq du parti du président Faustin Archange Touadéra, proclamé réélu dès le premier tour de la présidentielle avec 53,16% des voix.

Au total, ce sont donc 118 sièges de députés qui restent à pourvoir, soit lors d'un second tour, soit au terme d'un nouveau scrutin à deux tours.

Le 2 février, la coalition de l'opposition démocratique (COD-2020), une plateforme regroupant certains des principaux partis d'opposition au régime du président Touadéra, avait annoncé qu'elle retirait ses candidats aux législatives, dénonçant "des fraudes massives" et "un simulacre" au premier tour.

Mais le lendemain, l'URCA, le parti d'Anicet Georges Dologuélé arrivé deuxième à l'élection présidentielle avec 21,69 des voix, et aussi membre de la COD-2020, avait annoncé maintenir ses candidats pour le second tour.
 


>>>LIRE AUSSI: Centrafrique: l’état d’urgence prolongé de six mois



Ce décret du président Touadéra est publié deux jours après l'annonce par le gouvernement de la réouverture de l'axe vital reliant la capitale Bangui au Cameroun, que les rebelles bloquaient depuis mi-décembre, après une contre-offensive ces derniers jours de l'armée centrafricaine et de ses alliés rwandais et russes.

Le 13/02/2021 Par Le360 Afrique - Afp