Fermer

Covid-19 au Congo: mesures supplémentéaires pour inciter à la vaccination

Mise à jour le 25/09/2021 à 17h04 Publié le 25/09/2021 à 16h57 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Vaccination
© Copyright : DR

#Autres pays : Les autorités du Congo ont édicté samedi des mesures supplémentaires pour renforcer la couverture vaccinale contre le coronavirus dans le pays, rendant notamment obligatoire dès le 1er novembre le certification de vaccination pour accéder aux administrations et à certains établissements.

Dans ce communiqué lu samedi à la télévision d'Etat, la Coordination nationale Covid-19, structure réunissant le chef de l'Etat, le ministre de la Santé et des spécialistes de la Santé, annonce la mise en place de quatre mesures supplémentaires devant inciter les populations à adhérer à la vaccination.

Sera ainsi prochainement obligatoire la présentation d'un certificat ou d'une attestation de vaccination pour tout déplacement entre les grandes agglomérations du pays, par air, route, chemin de fer ou voies navigables.

La présentation d'une preuve de vaccination sera également obligatoire "pour tous les agents et usagers de l’administration publique (...) pour tout accès aux services publics" d'une part et "pour tout accès aux préfectures, mairies, banques, régies financières, postes et caisses de retraites" d'autre part.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19. Afrique: face aux réticences vis-à-vis des vaccins, certains pays recourent à la vaccination obligatoire

"Ces  mesures doivent connaître leur commencement effectif d’exécution le 1er novembre 2021, après que les autorités compétentes se soient assurées de la mise en œuvre des conditions optimales de leur réussite en termes de logistique et d’organisation", précise la Coordination.

Sera également obligatoire la réalisation d'un test PCR aux aéroports et ports du Congo pour tous les passagers en provenance de l'étranger, une mesure qui entrera en vigueur dans les 15 jours à venir, selon ce texte.

Lancée en avril dernier, la vaccination contre le Covid-19 n’a pas encore atteint 6% de la population cible, selon les statistiques officielles. Les autorités envisagent un taux de couverture de 30% en décembre prochain et 60% en juillet 2022.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: contagions et vaccination, voici l’état des lieux au Maghreb

Mais le pays ne dispose que d'un total de 529.871 doses de vaccins chinois Sinopharm, russe Sputnik "Light" (unidose) et américain Johnson & Jonshon. La maladie a déjà touché plus de 14.000 personnes et provoqué 191 décès.

Plusieurs mesures restrictives appliquées depuis mars 2020 demeurent en vigueur. C’est le cas du couvre-feu à Brazzaville, la capitale, et Pointe-Noire, la capitale économique, ou encore la fermeture de toutes les frontières, à l’exception des aéroports.
Le 25/09/2021 Par Le360 Afrique - Afp