Fermer
#Politique

Cameroun-Centrafrique: une frontière à problèmes

Publié le 15/06/2022 à 15h39 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

#Autres pays : La 2ème session de la Commission mixte permanente de sécurité transfrontalière et la 5ème session de la Commission ad hoc des frontières entre le Cameroun et la République centrafricaine se tiennent actuellement à Yaoundé.

C’est l’hôtel Hilton de Yaoundé qui a été choisi pour abriter les doubles travaux de la 2ème session de la Commission mixte permanente de sécurité transfrontalière et la 5ème session de la Commission ad hoc des frontières entre le Cameroun et la République centrafricaine. Des assises qui se tiennent au moment où les deux pays connaissent de nombreux cas d’insécurité sur leur frontière commune qui n’est plus très repérable à certains endroits.

Les cas les plus notables ont été enregistrés dans les régions de l’Adamaoua et de l’Est-Cameroun où le drapeau camerounais avait été enlevé dans certaines localités par l’une des factions de l’armée centrafricaine. Une situation conflictuelle qui aménuise une réelle collaboration entre les peuples camerounais et centrafricain. Les travaux de Yaoundé s’inscrivent donc dans la logique de trouver immédiatement des solutions idoines pour que la paix continue de régner entre les deux pays.

>>> LIRE AUSSI; Cameroun-Gabon: concertation au sujet de la sécurité transfrontalière

Les assises de Yaoundé prévoient, entre autres, l’évaluation du niveau de mise en œuvre des recommandations issues de la première session de la Commission mixte permanente de sécurité tenue en 2010, l’examen et l’adoption des mesures de lutte contre la criminalité transfrontalière, l’actualisation du chronogramme des activités de la Commission ad hoc des frontières et la mise en place éventuelle d’une commission mixte des frontières Cameroun-RCA, ainsi que la négociation d’un accord sur la coopération transfrontalière.

Entamés le 13 juin pour prendre fin le 16 juin 2022, ces travaux réunissent non seulement les experts camerounais et centrafricains, mais aussi ceux de la GIZ (agence allemande de coopération internationale). Ils sont conjointement présidés par Bruno Yapande, ministre centrafricain de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, chef de mission, et son homologue camerounais Paul Atanga Nji.
Le 15/06/2022 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

à lire aussi