Fermer
#Société

La mairie de Yaoundé veut débarrasser le centre de la capitale des motos-taxis

Publié le 13/06/2022 à 12h11 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

#Autres pays : Les motos-taxis sont désormais interdites de circuler dans le centre-ville de Yaoundé. Les autorités administratives sont passées à la phase répressive au désarroi des conducteurs de ces véhicules.

Il n’y aura plus une seule moto-taxi qui circulera dans le centre-ville de Yaoundé sans être inquiétée. Les autorités administratives ont déjà pris toutes les mesures contre quiconque enfreindra cette décision. L’on peut d’ores et déjà remarquer la présence des forces de maintien de l’ordre dans toutes les artères du centre urbain.

Les pouvoirs publics accusent les conducteurs de motos-taxis de semer le trouble dans le centre-ville de la capitale politique du Cameroun. Trouble qui va du non-respect du code de la route à l’insécurité que ces conducteurs créent, en passant par le désordre urbain. 

«C’est avec beaucoup d’amertume que nous avons remarqué le retour en force des embouteillages à la poste centrale de Yaoundé. En plus, les usagers de la route se plaignent de plus en plus des cas de vol. Bref, l’insécurité est grandissante non seulement dans le centre urbain mais aussi dans d’autres lieux réputés sensibles à Yaoundé.» Ces propos sont d’un cadre de la communauté urbaine rencontré sur le terrain de la répression.

>>> LIRE AUSSI: Guinée: le transport urbain à Conakry, un véritable casse-tête

Ainsi, aucune de ces motos ne circule. Sinon, les forces de maintien de l’ordre procèdent immédiatement à la saisie et l’engin, qui est aussitôt conduit en fourrière sans une autre forme de procédure. Le propriétaire sera donc contraint de le retirer contre le versement d'une somme de 25.000 FCFA représentant les pénalités.

Si cette mesure est appréciée par les usagers de la route, ce n’est pas le cas pour les conducteurs de motos-taxis qui la qualifient d’exagérée. Ceux-ci souhaiteraient que les autorités les laissent travailler partout dans la ville avec des restrictions de stationner dans le centre-ville.
Le 13/06/2022 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

à lire aussi