Fermer

JO. Un chirurgien japonais offre 234 millions Fcfa à l’équipe olympique nigériane

Mise à jour le 22/08/2016 à 13h10 Publié le 22/08/2016 à 13h08 Par Mar Bassine

#Sports
Katsuya Katasu chirurgien plastique japonais remets 390.000 dollars à l'équipe nigériane
© Copyright : DR

#Autres pays : Après avoir vaincu le Honduras lors du match comptant pour la troisième place, l’équipe olympique nigériane porte à son cou une médaille de bronze, avec un joli pactole de plusieurs millions Fcfa, grâce à la générosité d'un chirurgien plasticien japonais, Katsuya Takasu.

Ce qui est arrivé aux jeunes joueurs nigérians ressemble à un conte de fée. Alors qu'ils ont eu le plus triste, le plus long et le plus lassant des voyages, alors que l'argent qui leur avait été promis par la fédération n'est jamais venu, voilà qu'un donateur leur tombe du ciel avec une belle récompense. 


Le généreux chirurgien plasticien japonais Katsuya Takasu s’est rendu spécialement à Rio pour offrir à l’équipe la rondelette somme de 390.000 $, soit quelque 234 millions de Fcfa. Il explique son geste par la résilience des Green Eaglets qui ont eu toutes les difficultés pour se rendre au Brésil.


Leur ministre des Sports n’avait pas pu réserver le bon avion. Faute de budget, celui qu’il avait pris était trop petit. Ils sont donc restés bloqués à Atlanta (Lire l'article de Le360Afrique.com) pendant près d’une semaine. Finalement, ils ne se rendront à Manaus que juste environ six heures avant leur première rencontre avec le Japon, le pays du généreux donateur.

Malgré ces déconvenues et des conditions difficiles de séjour, ils ont été les premiers de leur poule, battant tour à tour le Japon (5-4) et la Suède (1-0). En quart de finale, ils affronteront le Danemark et lui réserveront un sort identique (2-0). C’en était suffisant pour convaincre Takasu de leur signer ce chèque qui leur fera peut-être oublié qu’en quart de finale ils avaient menacé de ne pas jouer.
En effet, l’argent qui leur avait été promis par la fédération n’était toujours pas encore payé pour leur assurer un minimum de confort.

Le 22/08/2016 Par Mar Bassine