Fermer

Cameroun. CHAN 2021: une mission de la CAF attendue

Mise à jour le 22/08/2020 à 16h47 Publié le 22/08/2020 à 08h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
chan 2020

#Autres pays : Le ministre camerounais des Sports a fait le tour des infrastructures sportives, afin de s’enquérir de l’évolution des travaux après un certain ralentissement dû à la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus.

Le Cameroun attend dans les prochains jours, une visite d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF). Après un certain ralentissement dû à la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus (Covid-19), les préparatifs s’accélèrent à nouveau, dans la perspective de l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2021 et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022. Au plus fort de la crise sanitaire, des infrastructures sportives ont été sollicitées dans le cadre de la riposte gouvernementale contre le Covid-19. Ce, notamment pour l'hébergement de centres d’accueil des patients.

Certaines de ces structures devraient bientôt être démantelées par les autorités locales. Ce sera notamment le cas au stade Mbappé Leppé à Douala, dans la métropole économique, au stade de Ngoa et Kellé à Yaoundé, la capitale, et au Middle Farm Stadium de Limbe, dans la région du Sud-Ouest.


LIRE AUSSI: CHAN 2020. La CAF effectue une ultime inspection, le Cameroun fin prêt


Ces sites doivent servir de terrains d’entraînement aux équipes participant au tournoi, dans les villes hôtes des deux championnats. A ce sujet, le ministre en charge des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, a répercuté à son collègue de la Santé publique, Manaouda Malachie, les instructions du secrétaire général de la présidence de la République.

«Je vous saurai gré des dispositions que vous voudrez bien prendre, afin que les opérations de démantèlement à engager préservent, autant que faire se peut, l'intégrité physique desdites infrastructures, en attendant l'établissement d'un état des lieux contradictoire des dégradations subies par celles-ci, en vue des réhabilitations nécessaires», indique Narcisse Mouelle Kombi .


LIRE AUSSI: CHAN 2020. les Camerounais fin prêts pour la dernière ligne droite


Par ailleurs, après avoir relancé les activités du comité local d’organisation (COCAN), le membre du gouvernement a effectué, le 19 août 2020, en présence du gouverneur de la région du Centre, des responsables du COCAN et des administrations partenaires, la visite des différentes infrastructures sportives devant accueillir ces compétitions à Yaoundé. Notamment, le Complexe sportif d’Olembe, à la périphérie de la ville, le stade de Ngoa et Kellé, le stade omnisports et le stade du complexe BEAC au quartier Mvan.


LIRE AUSSI: Cameroun. CHAN 2020: quatre entraîneurs, en plus du sélectionneur, cooptés pour la sélection A'


«Nous sommes globalement satisfaits de l’état de ces infrastructures. Nous étions quasiment déjà prêts en avril dernier, mais comme vous le savez, selon les très hautes instructions du chef de l’État, nous avons des objectifs de performance et de délais à tenir et à atteindre. C’est pour cela que sur chaque stade, nous avons tenu, en concertation avec les parties prenantes, les partenaires et les acteurs engagés dans le processus de finition et d’opérationnalisation de ces infrastructures, à faire des recommandations spécifiques en vue d’être parfaitement prêts dans des délais compatibles avec l’organisation du CHAN dans moins de 5 mois», a déclaré le ministre des Sports à l'issue de son périple. Le début du championnat de première division a quant à lui été fixé au 26 septembre 2020.
Le 22/08/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem