Cameroun. CHAN 2021: dernière ligne droite dans un contexte de crise sanitaire

Le 11/09/2020 à 07h52, mis à jour le 11/09/2020 à 16h51

La pandémie de Covid-19 qui chamboule tout sur son passage oblige encore une fois le comité d'organisation du CHAN à s'adapter. La commission médicale planche sur les questions pratiques tandis que se prépare la prochaine visite de la Confédération africaine de football.

Le Cameroun poursuit la préparation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le pays doit accueillir du 16 janvier au 7 février 2021. Le 8 septembre 2020, les responsables du secrétariat général de la Confédération africaine de football (CAF) ont eu une séance de travail par visioconférence avec le comité local d’organisation du CHAN (COCAN).

Il a notamment été question de la visite d’inspection de la CAF, actuellement en préparation et qui devrait avoir lieu en octobre 2020. L’état des lieux des préparatifs, gelés ces derniers temps à cause du Covid-19, a été passé en revue. Il ne semble pas exclu que la pandémie génère encore des modifications dans l’organisation de la compétition.

Pour l'heure, la commission médicale du comité local d'organisation planche sur un certain nombre de propositions à présenter à l’instance faîtière du football continental. «Est-ce que les matchs se joueront avec ou sans spectateurs? Faut-il envisager de limiter la jauge des stades à 50% de leur capacité d'accueil?

Si la proposition de jouer sans spectateurs est retenue, «il sera question d’encourager les chaînes de télévision à acheter les droits, pour que les spectateurs restent chez eux», a déclaré Michel Dissake, le directeur du tournoi, dans une interview au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune au sortir de la visioconférence.

«En matière de cérémonie d’ouverture et de clôture, avant la pandémie, on avait pratiquement bouclé. Maintenant, nous avons proposé deux à trois plans à la CAF, selon que la pandémie persiste ou non. Si elle persiste, on va supprimer les mouvements d’ensemble pour faire des concerts avec jeux de lumière», a-t-il ajouté.

Autre point d’interrogation, la question de l’hébergement. «On était parti pour deux joueurs par chambre (...) Nous osons croire que si tous les joueurs subissent les tests et qu’ils sont négatifs, les choses ne devraient pas changer. Je pense que notre commission médicale peut insister sur les tests d’avant compétition. Et pourquoi ne pas instaurer des tests pendant la compétition?», indique le directeur du tournoi.

Tous ces points devraient être discutés et éclaircis lors de la prochaine visite d’inspection de la CAF. Pendant ce temps, sur le plan sportif, la sélection des joueurs locaux camerounais disputera un match amical le 10 octobre prochain à Yaoundé, la capitale, contre le Soudan du Sud.

Les poulains du coach Clément Arroga entrent en stage à partir du 15 septembre, alors que des atermoiements persistent au sujet du début du championnat local, initialement prévu le 26 septembre et reporté au mois d’octobre prochain.

Par Patricia Ngo Ngouem (Yaounde, correspondance)
Le 11/09/2020 à 07h52, mis à jour le 11/09/2020 à 16h51

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800