Fermer

Transport aérien: Qatar Airways tisse son réseau et cible les compagnies aériennes et les aéroports africains

Mise à jour le 20/08/2021 à 17h53 Publié le 20/08/2021 à 17h19 Par Moussa Diop

#Economie
Qatar airways
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Qatar Airways avance ses pions au niveau du continent africain avec des prises de participation dans des compagnies aériennes et des aéroports. Sur ce terrain, la concurrence s'annonce rude avec Ethiopian Airlines qui compte de nombreux partenariats stratégiques au niveau du continent.

L’Afrique ne pèse que 3% du trafic mondial, mais elle est devenue, depuis quelques années, le théâtre d’une concurrence féroce entre les grandes compagnies aériennes mondiales pour le contrôle de son ciel. Les compagnies aériennes tablant sur une croissance vigoureuse du transport aérien africain durant les prochaines années.

C’est à ce titre que des compagnies aériennes dynamiques d’Asie et d’Europe accélèrent les ouvertures de liaisons et des partenariats capitalistiques stratégiques avec des compagnies et des aéroports du continent.

Parmi les compagnies qui s’illustrent dans ce domaine, il y a bien évidemment Qatar Airways qui multiplie les ouvertures de liaisons aériennes avec les pays africains, mais qui tente également de prendre des participations dans des aéroports du continent.

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien: voici les 10 compagnies les plus ponctuelles d'Afrique et du Moyen-Orient

A ce titre, après avoir pris une participation de 49% du capital de Rwandair et 60% du capital du nouvel aéroport de Kigali d’un investissement de 1,3 milliard de dollars, Qatar Airways a lancé son dévolu sur l’Afrique de l’Ouest. Après l’ouverture de la ligne Doha-Abidjan le 16 juin dernier, la compagnie qatarie est en pourparlers avec les autorités ivoiriennes pour acquérir une participation dans le capital d’Air Côte d’Ivoire.

Une initiative que les autorités ivoiriennes ne voient pas d’un mauvais œil pour accélérer le développement de leur compagnie qui n’arrive pas à devenir rentable.

L’arrivée des Qataris pourrait se traduire par une augmentation de la flotte et du réseau de destinations de la compagnie ivoirienne qui contrôle 45% du trafic au niveau de l’aéroport d’Abidjan. Reste à savoir si Air France-KLM qui détient 10,8% du capital d’Air Côte d’Ivoire, verra d’un bon œil l’entrée dans le tour de table de la compagnie aérienne ivoirienne de Qatar Airways.

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien: Afrique, terre de conquête de Turkish Airlines et d’Emirates

Durant ce mois d’août 2021, la compagnie a inauguré deux nouvelles liaisons en se posant à Lusaka (Zambie) et Harare (Zimbabwe). Ainsi, sur les 12 derniers mois, ce sont 6 nouvelles destinations africaines qui ont été inaugurées : Accra (Ghana), Abuja (Nigéria), Luanda (Angola), Abidjan (Côte d’Ivoire), Lusaka (Zambie) et Harare (Zimbabwe).

Ainsi, la compagnie, qui dispose d'une flotte de 240 appareils dont 212 de transport de passagers et 28 cargo, a porté son réseau à 27 destinations dans 21 pays du continent avec plus de 100 vols hebdomadaires.

Et la compagnie qatarie lorgne aussi le Togo avec l’intention d’ouvrir une ligne directe Doha-Lomé, et surtout prendre une participation dans l’actionnariat de l’aéroport de la capitale togolaise. Une manière d’affronter directement Ethiopian Airlines qui a fait de Lomé son second hub africain et qui contrôle à hauteur de 40% la compagnie Asky qui y est basée. Avec Abidjan et Lomé, Qatar Airways pourra lancer des vols vers les Etats-Unis à partir de l’Afrique de l’Ouest et concurrencer Ethiopian Airlines, South African Airlines, mais aussi Royal Air Maroc, sur cette destination.

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien. Voici comment Ethiopian Airlines assoit sa domination du ciel africain

Qatar Airways est également cité parmi les compagnies aériennes intéressées par une prise de participation stratégique dans le tour de table de Tunisair qui connaît des difficultés depuis une décennie, aggravées par la crise de la pandémie du Covid-19. De même, elle a, à plusieurs reprises, affiché son intérêt pour une prise de participation dans Royal Air Maroc.

Il faut dire que Qatar Airways dispose d’une assise financière solide avec 14 milliards de dollars de revenus en 2019-2020 et du soutien de l’émirat du Qatar qui a injecté 2 milliards de dollars en septembre 2020 pour soutenir et relancer la compagnie, touchée par la crise du Covid-19.

Cette offensive sur l’Afrique de l’Ouest vise aussi à concurrencer la compagnie Emirates, des Emirats arabes unis, pour le transport des passagers ouest-africains à destination de l’Asie, particulièrement de la Chine.

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien: le Covid-19 risque d’entraîner la faillite de nombreuses compagnies africaines

Cette poussée de la compagnie qatarie sur le continent va intensifier la concurrence avec les majors africains et étrangers qui y sont présents dont particulièrement Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Emirates, Air France-KLM…

Ethiopian Airlines sera certainement la plus affectée par le déploiement du réseau de la compagnie qatarie en Afrique de l’Ouest si celle-ci parvient à prendre le contrôle de l’aéroport de Lomé et une participation stratégique dans Air Côte d’Ivoire.

Toutefois, la compagnie Ethiopian semble avoir pris une longueur d’avance. Comptant sur une flotte de plus de 120 appareils (devant atteindre 150 à l’horizon 2025) et sur 2 hubs sur le continent (aéroport international de Bole d’Addis-Abeba et un hub régional en Afrique de l’Ouest, à Lomé au Togo, où est basée sa filiale Asky), la première compagnie aérienne africaine continue de tisser sa toile dans le ciel africain.

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien: voici les besoins colossaux du secteur aéronautique africain pour les 20 prochaines années

En plus de sa filiale Asky, très présente en Afrique de l’Ouest et centrale, Ethiopian Airlines a pris des participations stratégiques dans les compagnies aériennes du Mozambique, du Malawi, de la Zambie et du Tchad. De même, un partenariat capitalistique avec la compagnie nationale du Ghana est acté et les discussions avec d’autres pays pour des prises de participations stratégiques sont en cours avec le Nigéria, la Guinée, la RD Congo, la Guinée équatoriale, etc.

Bref, la concurrence s’annonce rude entre les deux compagnies qui devront aussi faire face à d’autres acteurs du transport mondial de plus en plus intéressés par le ciel africain. C’est le cas de Turkish Airlines qui a fait de l’Afrique sa priorité absolue et qui est devenue la compagnie la plus présente sur le continent avec actuellement 48 destinations dans 36 pays africains.

Rappelons qu’à fin 2019, Qatar Airways était la 3e compagnie au monde en termes de pays desservis (87 pays), devant British Airways (82 pays) et Ethiopian Airlines (81 pays), loin derrière Turkish Airlines (121 pays) et Air France (91 pays), selon les données croisées d’OAG Schedules Analyser.

Le 20/08/2021 Par Moussa Diop