Guinée-Maroc: signature d’un protocole d’accord portant sur la gestion et le fonctionnement du Complexe religieux Mohammed VI de Conakry

Signature d’un protocole portant sur la gestion et le fonctionnement du Complexe religieux Mohammed VI de Conakry.
Le 09/02/2024 à 16h16

VidéoUn Protocole d’accord portant sur la gestion et le fonctionnement du Complexe religieux Mohammed VI de Conakry a été signé, jeudi à Conakry, entre le Maroc et la Guinée. Ce complexe, dont le coup d’envoi des travaux a été donné par le roi Mohammed VI, le 24 février 2017, sera inauguré prochainement et renforcera la coopération religieuse entre les deux pays.

Le secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, Mohamed Rifki, et le ministre secrétaire général des Affaires religieuses de la Guinée, El Hadj Karamo Diawara, ont signé, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Guinée, Issam Taib, un protocole portant sur la gestion et le fonctionnement du Complexe Mohammed VI de Conakry.

Ce complexe, dont le coup d’envoi des travaux a été donné par le roi Mohammed VI, le 24 février 2017, et qui sera inauguré prochainement, selon Mohamed Rifki, comprend une mosquée pouvant accueillir plus de 3000 fidèles, une salle de conférences, une bibliothèque, une école coranique, un centre commercial, des espaces verts et un département administratif.

Pour le secrétaire général des Affaires religieuses de Guinée, la signature du protocole d’accord pour la gestion de ce complexe reste une cérémonie exceptionnelle, saluée par tous.

Pour sa part, Mohamed Rifki, secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, a souligné que ce Complexe est le fruit de la coopération fructueuse entre la Guinée et le Maroc dans le domaine religieux. «Nous allons prochainement travailler de concert pour la mise en œuvre d’un certain nombre de mécanismes déjà bien établis sur lesquels une certaine unanimité est déjà trouvée pour mettre en place une structure qui sera au service de toute la Guinée», explique-t-il, ajoutant que «ce Complexe est d’abord un lieu d’adoration d’Allah, c’est un lieu qui sera au service de la paix, de la paix religieuse, de la sérénité et de la fraternité humaine aussi».

Les autorités guinéennes ont aussi salué cette initiative de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains. El Hadj Karamo Diawara, ministre SG des Affaires religieuses, a souligné que «cette signature est très significative et importante pour nos deux pays mais aussi pour toute l’humanité. Cet accord touche à tous les domaines: culturel, religieux, social et économique».

A noter que le Complexe religieux Mohammed VI de Conakry a pour objectif la diffusion des valeurs religieuses portant sur la tolérance, la solidarité et le dialogue, sur la base des constantes religieuses communes entre les deux pays, ainsi que les échanges d’expériences, portant sur la formation des Imams, ou encore sur l’organisation de rencontres religieuses et culturelles.

Par Mamadou Mouctar Souaré (Conakry, correspondance)
Le 09/02/2024 à 16h16