Afrique: voici les six secteurs offrant de juteuses opportunités commerciales en 2024

Un visiteur se tient devant une banderole lors d'une précédente édition de l'Africa Web Festival (AWF) à Abidjan, l'événement le plus important promouvant et émulant les technologies de l'information et de la communication en Afrique francophone. AFP or licensors
Le 07/02/2024 à 15h56

L’Afrique offre de nombreuses opportunités de croissance aux entreprises spécialisées dans les services informatiques et les solutions logicielles. Zoom sur les secteurs en pleine croissance présentant des perspectives prometteuses, selon l’International Trade Center (ITC) et Avasant.

Bonne nouvelle pour les entreprises de technologie intéressées par de nouveaux horizons en Afrique. L’International Trade Center (ITC) et l’entreprise de conseil en stratégie et en technologie Avasant, leur ouvrent les portes d’une dizaine de marchés stratégiques du continent à travers un zoom sur les secteurs qui connaissent une croissance rapide et présentent des perspectives prometteuses.

Sont particulièrement concernées les entreprises spécialisées dans la fourniture de services informatiques, de solutions logicielles, d’infrastructures numériques ou la fourniture de services de développement d’applications. Mais aussi sont concernées les start-ups et les agences gouvernementales qui souhaitent explorer les opportunités commerciales en Afrique et contribuer au développement du secteur des TIC et des processus métier (BPM). Ces informations sont d’autant plus pertinentes dans un contexte où le cabinet de conseil en technologie Gartner prévoyait que les dépenses mondiales en développement informatique atteignent le chiffre record de 4,6 billions de dollars en 2023, contre 3,6 billions de dollars en 2020, grâce à une croissance prévue de 30% des dépenses liées à l’infrastructure en tant que service.

Onze pays triés sur le volet sont mis en avant, notamment l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et la Zambie en Afrique australe ; la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Sénégal en Afrique de l’Ouest ; et en Afrique de l’Est et centrale : la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie.

Les secteurs en pleine croissance

Les secteurs connaissant la croissance la plus rapide en Afrique sont le commerce et la vente au détail, les services financiers, les soins de santé, l’agriculture et l’immobilier. Le rapport identifie des opportunités spécifiques pour les prestataires de services dans ces secteurs, telles que les solutions de chaîne d’approvisionnement, le support client, les services financiers et comptables, la gestion de l’information sur la santé, etc. Zoom sur les opportunités spécifiques qu’ils offrent:

1. Commerce et vente au détail: le secteur du commerce et de la vente au détail connaît une croissance significative en Afrique. Les opportunités d’accès au marché dans ce secteur comprennent des solutions de chaîne d’approvisionnement, un soutien aux ventes et au service après-vente, des centres d’assistance et de service à la clientèle, ainsi que la gestion des stocks, l’exécution des commandes et la gestion logistique.

2. Services bancaires, financiers et d’assurance: les services bancaires, financiers et d’assurance sont en augmentation en Afrique. Les opportunités d’accès au marché dans ce secteur incluent les services de centre de contact bancaire, les services de finance et de comptabilité tels que la comptabilité générale, les comptes clients/fournisseurs, le traitement des factures et les centres d’assistance, ainsi que le développement et la maintenance de logiciels, y compris les systèmes de gestion de la relation client et de planification des ressources d’entreprise pour les agences bancaires, ainsi que la sécurité informatique et les opérations en back-office.

3. Santé: le secteur de la santé offre également de nombreuses opportunités d’accès au marché dans ces pays. Cela comprend des services de gestion des informations de santé et des hôpitaux, la télémédecine, les systèmes d’enregistrement des assurances et de gestion des demandes, ainsi que les solutions de santé mobiles.

4. Immobilier: le secteur immobilier représente une autre opportunité d’accès au marché dans ces onze pays. Les services tels que la comptabilité immobilière et les analyses immobilières sont en demande croissante.

5. Agriculture: l’agriculture est un secteur en expansion rapide en Afrique, offrant des opportunités dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le développement et la maintenance de systèmes d’information sur les marchés agricoles, ainsi que les services de centre de contact et d’assistance pour les départements gouvernementaux de l’agriculture.

6. Secteur général: enfin, le rapport souligne qu’il existe des opportunités d’accès au marché dans différents secteurs de manière générale. Cela comprend des services de centre de contact omnicanal, des services d’interaction client traditionnels tels que la gestion des relations, l’acquisition et la fidélisation de la clientèle, ainsi que la vente par téléphone.

«Il est important de noter que ces opportunités d’accès au marché nécessitent une compréhension approfondie des spécificités locales, des réglementations commerciales et des politiques gouvernementales. Les prestataires de services et les entreprises de technologie intéressés par l’expansion en Afrique devraient travailler en étroite collaboration avec les agences de promotion des investissements et les organisations gouvernementales pour améliorer la compétitivité du secteur des technologies de l’information et des services de gestion des processus métier dans ces onze pays», recommandent l’International Trade Center (ITC) et Avasant. En somme, les entreprises qui saisissent ces opportunités pourraient bénéficier d’une croissance significative et contribuer au développement économique de ces pays.

Les exportations de services TIC en augmentation

Le rapport révèle que les exportations de services TIC de la plupart des économies africaines sont en augmentation. «Les secteurs de l’informatique et du BPM jouent un rôle crucial dans la stimulation de la croissance économique de ces pays. Les exportations de services TIC de la plupart des économies africaines représentaient entre 4% et 10% du total des exportations de services en 2021, ce qui indique que les TIC jouent un rôle majeur dans ces pays», souligne le rapport.

Le Kenya, la Côte d’Ivoire et le Sénégal dépendent encore plus de la technologie, avec des exportations de TIC représentant en moyenne 15% de leurs exportations totales de services en 2021. Selon le document, les secteurs des TIC créent de nombreuses opportunités d’emploi pour les diplômés techniques, ce qui est essentiel alors que l’éducation devient de plus en plus accessible sur le continent et que les taux de chômage augmentent. Bien que la pénétration des téléphones mobiles et d’Internet mobile ait rapidement progressé en Afrique, l’infrastructure des TIC n’est pas encore entièrement développée. Les économies les plus avancées, telles que le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud, testent la connectivité 5G et ont développé des réseaux numériques et mobiles de nouvelle génération. Cependant, les économies plus petites dépendent encore de technologies de réseau plus anciennes, telles que la 3G. Les gouvernements investissent massivement dans le développement de l’infrastructure des TIC à travers des partenariats public-privé innovants. Étant donné la croissance démographique rapide, les gouvernements se concentrent sur l’amélioration de l’accès à l’éducation secondaire et tertiaire, ainsi que sur la formation et le perfectionnement des diplômés. Toutefois, des mesures sont prises pour encourager le secteur des TIC et les fournisseurs de services à développer les talents et les capacités.

Par Modeste Kouamé
Le 07/02/2024 à 15h56