Les cinq ponts d’Abidjan: des ouvrages d’art qui embellissent la ville et renforcent son économie

Le 5e pont d'Abidjan, baptisé "Pont ADO".
Le 14/10/2023 à 09h17

VidéoAbidjan, avec Ebrié la perle des lagunes, et la mer qui borde la capitale économique du pays se distingue par son paysage exceptionnel. Ce milieu aquatique est surplombé par des ponts qui jouent un rôle vital dans le développement des activités économiques tributaires de la mobilité des biens et des personnes.

Les ponts d’Abidjan, tels que le pont Félix Houphouët-Boigny, De Gaulle ou encore HKB, ont considérablement amélioré la connectivité au sein de la ville, réduisant les temps de trajet et stimulant le développement économique. Cette modernisation a également eu un impact significatif sur les activités fluviales, qui jouent un rôle considérable dans l’économie ivoirienne.

Six millions d’habitants se déplacent chaque jour entre les dix communes d’Abidjan, séparées par la lagune Ébrié. Il était donc nécessaire d’avoir des ponts pour relier les communes entre elles afin de faciliter le trafic. Avant 2014, la ville ne comptait que deux ponts surplombant le plan d’eau lagunaire.

Désormais, dans la métropole abidjanaise, ce sont cinq ponts qui passent au-dessus de la lagune Ebrié: Pont HKB, Charles de Gaulle, Félix Houphouët-Boigny, ADO (5ème Pont) et le pont de Yopougon dont les travaux sont toujours en cours.

Ces infrastructures servent non seulement de voies de communication terrestre, mais aussi de connexions essentielles pour les activités fluviales qui caractérisent la capitale économique ivoirienne et continuent d’améliorer considérablement la mobilité et également le train de vie des populations.

«Ces ponts nous facilitent vraiment la vie. Le matin, quitter Yopougon pour se rendre à Treichville, peut prendre quasiment 2 heures et demi passées dans la circulation, une distance qu’on peut parcourir en 45 minutes par voie lagunaire», se réjouit Akakou Jean-Kévin, opérateur économique, un habitué des voies lagunaires.

En somme, les ponts ont contribué à l’amélioration de la qualité de vie en permettant un accès plus facile aux écoles, aux hôpitaux, et aux loisirs.

Outre les ouvrages construits avant 2014, les plus récents ponts notamment le pont HKB et le pont ADO, en plus de contribuer à la vie économique, apportant de nombreux avantages aux activités fluviales du pays, donnent fière allure à la capitale économique.

Le quatrième pont d’Abidjan encore en construction est l’un des ouvrages parmi les plus attendus dans le paysage ivoirien. A terme, ce pont de long de 1.400 mètres reliera la commune de Yopougon à celles de Plateaux et de Cocody en passant par Adjamé.

Cet ouvrage soulagera deux millions d’habitants de la plus grande commune de la Côte d’Ivoire, car il aura contribué à fluidifier la circulation et décongestionner cette partie de la ville en proie incessante des embouteillages mais qui engrange plus de travailleurs qui se déplacent en million chaque jour.


Par Emmanuel Djidja (Abidjan, correspondance)
Le 14/10/2023 à 09h17