Fermer
#Culture

Gabon: spécial Ramadan sur Nour TV, le premier média islamique du pays

Mise à jour le 08/04/2022 à 12h23 Publié le 08/04/2022 à 12h22 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Gabon : Créée en 2015 par le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), NourTV est la seule chaîne télé islamique du pays. A l'occasion de ramadan, le média, installé au quartier Batavéa, à Libreville, a remodelé sa grille de programmes pour l'adapter aux exigences cultuelles du mois sacré.

Habituellement, les programmes de Nour TV, première et seule chaîne de télévision islamique du Gabon dont le slogan est "Au service du développement", tournent essentiellement autour de l’Islam. 

Et à l'occasion du mois de de ramadan, le média qui trône au sommet du quartier Batavéa à Libreville, a remodelé sa grille de programmes pour l'adapter aux exigences cultuelles du mois sacré. 

Ce matin-là, des équipes de production sont mobilisées sous la supervision d'Iréna Chadia Akélé. Elle-même derrière la caméra. La co-responsable des programmes de la télévision participe au premier direct de la soirée sur le "Tafsir", une expression arabe qui signifie, l'interprétation du coran.

>>> LIRE AUSSI: Gabon: le Maroc fait un important don d'exemplaires du Coran à l'occasion du Ramadan

«Nous nous sommes préparés avant le ramadan. Il y a eu la prise de contact avec les techniciens pour la préparation des différents plateaux. Le fait d'entrer dans le ramadan, ça demande plus de logistique parce que la charge de travail a augmenté», dit-elle.

L'un des plus grands plaisirs du mois de ramadan c'est certainement des retrouvailles en famille le soir autour d'une belle table garnie, pour rompre le jeûne. Dans la plupart des foyers musulmans, on allume la télévision pour accompagner le repas et on regarde les programmes des chaînes. Mais, à Nour TV, le monde ne tourne pas seulement autour de l'actualité islamique.

«On ne peut pas dire que pendant un mois, on ne va plus parler d'actualité. Ce qu'on fait c'est de traiter l'actualité en consacrant une grande partie de nos programmes à la religion», précise, André Asseko, le rédacteur en chef de Nour TV.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: regain des actes de dévotion durant les 10 dernières nuits du Ramadan

Chaîne de décryptage, de partage de savoir et de transmission des connaissances, elle est chargée de concevoir et de programmer des émissions à caractère éducatif et favorisant l’accès au savoir, à la connaissance, à l’information.

Pour le responsable de la Radio Nour, l'un des défis à relever par le média communautaire est de faire la promotion d'un Islam de tolérance, un Islam de paix et inclusif.

«Cette station permet aux musulmans de rester dans le fil d'actualité de leur réligion. Et de montrer au monde que l'Islam c'est cette religion qui pousse au rassemblement et non à la discorde. C'est ce que nous appelons le "rappel", rappeler à l'homme son but et ses missions sur terre. Nous sommes là pour faire tomber les clichés et les préjugés sur l'Islam en prêchant le vivre ensemble. Car nous sommes dans un pays laïc», confie Ahmad Béni Evaka, responsable d'antenne à Radio Nour.

>>> LIRE AUSSI: Afrique du Sud. Ramadan: la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains distribue des aides alimentaires

Pour un début, la station fonctionne avec une vingtaine de personnes pour la plupart des stagiaires qui viennent d’autres secteurs d’activités, notamment des étudiants qui veulent faire carrière dans ce métier de la communication.

«Le personnel n’est pas à 100% musulman, il y a aussi des non-musulmans qui y travaillent, car la station Nour travaille sur le principe d’ouverture. Il existe un conseil d’administration placé sous la tutelle du président du CSAIG, Imam Ismaël Ousseini, qui chapeaute également l’organigramme de cette station», conclut Issa Abessolo, le coordonnateur général du groupe Nour TV.

Le 08/04/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.