Fermer
#Société

Gabon: au coeur de l'ambiance survoltée de la plage du Lycée Léon Mba de Libreville

Publié le 04/05/2022 à 09h12 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Gabon : De la musique sur un podium, des jeux ludiques, une floraison des petits commerces et les baignades voila comment résumer en quelques mots, l'ambiance survoltée des plages de Libreville.


Les samedis et dimanches, après le stress et les contraintes d’une semaine de travail très chargée, de nombreux Librevilleois prennent la direction de la plage du Lycée national Léon Mba, du nom du premier président du Gabon. C'est donc une bonne partie du littoral qui vit une ambiance d'après-midi survoltée. 

Wany Obame et sa petite famille marchent sur un banc de sable tellement fin qu'il «chante» sous leurs pieds. Ils se définissent comme promeneurs du dimanche sur une plage qui renoue avec ses fidèles après deux ans de fermeture en raison du Covid-19. «C'est un sentiment de liberté retrouvée parce qu'on était vraiment très confinés», confie Obame, qui cherche le meilleur endroit où poser sa serviette sur quelques mètres de sable.

>>> LIRE AUSSI: Au Sénégal, ruée vers les "plages de la mort" malgré les noyades

On rappelle que dans le cadre du plan de riposte contre la propagation du coronavirus, les autorités de Libreville avaient interdit l’accès, la fréquentation et la circulation de personnes sur toutes les plages de la capitale. Mais, depuis la levée des restrictions sanitaires, Anne Okiéri a retrouvé ses habitudes du week-end. «On était privés de beaucoup de choses. On n'arrivait plus à s'épanouir. Et quand on se retrouve comme ça, ça fait vraiment plaisir», dit-elle, tout sourire.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Sénégal: révisions à la plage, la nouvelle trouvaille des étudiants

Qu'elle soit un havre de paix ou une plateforme bondée par les contemplateurs du soleil, la plage reste un endroit idéal pour plusieurs raisons. C'est ce que soutient le jeune Darcy Mayissa, heureux d'avoir retrouvé ses amis pour une baignade. «La plage nous permet d'être en communication. Certains jouent au ballon. D'autres dansent. Et ceux qui veulent faire des shoots, ils font leurs shoots», constate-t-il.

Dans cette effervescence signant le retour des populations à la plage, Anne Koumba fait partie des commerçantes les plus heureuses du site. «C'est ce qu'on attendait, parce que quand il n'y a pas mouvement, c'est compliqué pour nous», avoue-t-elle.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Ile de Ngor: un havre de paix avec sa plage, ses vagues et son soleil au large de Dakar

Sous d'autres cieux, on se croirait en plein festival des plages. Mais Libreville n'aura, cette fois-ci, pas de complexe se faire. Des promoteurs privés sont à l'initiative de l'animation sur fond de musiques urbaines qui attire tant de foules et de jeunes sur la plage du Lycée Léon Mba de Libreville
Le 04/05/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.