Fermer

Vidéo. Guinée: sa passion pour la cuniculture a eu raison de son handicap

Publié le 14/11/2021 à 10h08 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Société
Sa passion pour l'élevage des lapins a eu raison de son handicap
© Copyright : Le360 / Mamadou Mouctar Souaré

#Guinée : Depuis 2001, Mamadou Ramadane Diallo vit avec un handicap moteur suite à un accident de voiture. Cet évènement malheureux n'a pas empêché ce père de famille de retrousser ses manches pour se battre et vivre par ses propres moyens.


En 2017, Mamadou Ramadane Diallo s'est lancé dans la cuniculture, l'élevage de lapins, une activité dans laquelle il est entré par pur hasard. Aujourd'hui, cette activité, assez rentable, est devenue sa principale occupation. Pas de regrets car, il est devenu une référence dans ce secteur.

«Au début je ne savais même pas si j’allais devenir cuniculteur. Tout commence par l’adoption d’un lapin, et puis c’est parti. Aujourd’hui je vis heureux. J’ai gagné la paix du cœur, j’ai gagné le respect des gens. Et ça m’a permis de faire connaissance avec beaucoup de personnes (...). Je suis heureux et fier de savoir que je suis classé parmi les cuniculteurs les plus influents du pays. J’accompagne des personnes qui réussissent dans le secteur, et ça me rend fier», confie Ramadane Diallo.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Mauritanie: le grand paradoxe du secteur de l'élevage

Il est rare, dans un pays comme la Guinée, de voir une personne à mobilité réduite faire l’objet d’autant d’estime. Et  cet homme est devenu un modèle pour plusieurs jeunes, sa passion et sa persévérance suscitant des vocations.

Fahira Condé a vu son activité évoluer grâce aux conseils de son ami et encadreur: «C’est par la connaissance de monsieur Ramadane que nous avons créé un groupe sur WhatsApp. Chaque soir, il nous parle de la cuniculture et donne des conseils à chacun, en fonction des profils, des projets et des ambitions. Moi par exemple, il m’a conseillé d’associer à l’aviculture, mon activité principale, la cuniculture. Il m’a rassuré sur le fait que les deux pouvaient aller ensemble. Aujourd’hui, je suis reconnaissant et heureux d’avoir suivi ses conseils».

>>> LIRE AUSSI : Maroc. Aviculture: 140 opérateurs de la FISA en prospection au Ghana

Cependant, au-delà des avantages, Mamadou Ramadane Diallo fait face à de nombreuses difficultés, des contraintes qui s’imposent à lui, au quotidien, liées à son handicap. Mais aujourd’hui, pas de doute, c’est prouvé, Ramadane l’a démontré! On peut bel et bien être une personne à mobilité réduite et tracer sa voie, sans avoir besoin d'aide. Il est quasi impossible de nos jours de parler de cuniculture en Guinée sans y associer le nom Mamadou Ramadane Diallo. 

 

Le 14/11/2021 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré