Fermer

Ouverture des frontières: voici les conditions imposées par la France aux étudiants africains

Mise à jour le 15/06/2021 à 16h36 Publié le 15/06/2021 à 16h34 Par Moussa Diop

#Culture
Universités françaises
© Copyright : DR

#Maroc : Plusieurs milliers d’étudiants africains vont rejoindre les universités et grandes écoles françaises au titre de l’exercice 2021-2022. Toutefois, avec la crise sanitaire, ils devront respecter un certain nombre de conditions, la vaccination n’étant pas une obligation pour les étudiants.

De plus en plus d’étudiants africains souhaitent poursuivre leurs études en France. Si le Covid-19 a provoqué une baisse dans les acceptations des établissements supérieurs français lors de la rentrée universitaire 2020-2021, tout devrait rentrer dans l’ordre pour l’année universitaire prochaine.

En tout cas, en dépit de la persistance de la pandémie, les autorités françaises sont décidées à recevoir, pour la rentrée prochaine, plusieurs milliers d’étudiants du continent africain qui comptent poursuivre leurs études dans les universités et grandes écoles françaises.

Toutefois, crise sanitaire oblige, cette rentrée se fera suivant un protocole sanitaire strict à respecter pour rentrer en France pour les étudiants et chercheurs africains ayant obtenus des inscriptions et invitations dans des établissements français.
A ce titre, les autorités françaises ont mis en place depuis le 9 juin 2021 de nouvelles procédures qui concernent également les étudiants (Cf. Campus France).

>>> LIRE AUSSI: Covid-19. Réouverture des frontières: voici pourquoi les Africains risquent de rester à quai

Ces nouvelles conditions différent selon le pays d'origine de l'étudiant. Les pays sont en effet répartis dans 3 listes, mises en place par les autorités européennes -Verte, Orange et Rouge-, suivant le degré de circulation du Covid-19.

A ce titre, il faut souligner qu’au niveau africain, hormis l’Afrique du Sud classée sur la liste Rouge des pays où la circulation du virus est très active, avec des variants préoccupants, tous les autres pays du continent africain sont classés sur la liste Orange, pays où le virus circule activement, mais dans des proportions jugées maitrisées et sans diffusion de variants préoccupants.

Hormis les étudiants sud-africains, tous les autres étudiants du continent doivent faire face aux mêmes conditions. Ainsi, pour les étudiants et chercheurs africains qui souhaitent se rendre en France pour poursuivre leurs études, deux cas de figure se présentent.

>>> LIRE AUSSI: France. Universités: le Conseil d’État valide la hausse des droits d’inscription pour les étudiants étrangers

D’abord, les étudiants et chercheurs africains vaccinés en provenance des pays classés dans la liste Orange peuvent venir en France sans restriction, s’ils fournissent un justificatif de vaccination complète, un test virologique RT-PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures et une attestation sur l'honneur certifiant qu’il ne présente pas de signes du Covid-19.

Quant aux étudiants et chercheurs africains non vaccinés, ils doivent justifier d’un motif impérieux pour venir en France, la poursuite des études universitaires et les recherches figurant parmi les motifs qui justifient le voyage.

Cette catégorie devra se munir d’un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures, une attestation sur l’honneur attestant qu’il ne présente pas de signes du Covid-19, qu’il accepte de se soumettre à un test de dépistage à l’arrivée sur le territoire français, qu’il s’engage à respecter un isolement pendant 7 jours après son arrivée et qu’il se soumettra à un test à la fin de cette période d’isolement. Les personnes concernées devront également être munies d’une attestation de déplacement international (formulaire disponible sur le site du ministre français de l’Intérieur) indiquant le motif du déplacement (cours de français langue étrangère, admission aux épreuves orales des concours dans des établissements d’enseignement supérieur français, inscription au titre de l’année universitaire 2021-2022 et invitation d’un laboratoire de recherche pour les chercheurs).

>>> LIRE AUSSI: Universités françaises. Covid-19: une année universitaire difficile en perspective pour les étudiants africains

Enfin, l’étudiant doit fournir tous les documents attestant du motif de son déplacement (pré-inscription, bulletin, diplôme, attestation de recherche…).

Pour les étudiants vaccinés venant des pays classés sur la liste Verte (aucun pays africain ne figure sur cette liste), un justificatif de vaccination complète et une attestation sur l’honneur certifiant que le voyageur ne présente pas de signes du Covid-19 suffisent.

Quant aux étudiants non vaccinés, ils doivent se munir d’un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ et une attestation sur l’honneur certifiant qu’ils ne présentent pas de signe du Covid-19.

>>> LIRE AUSSI: France. Etudiants étrangers: la hausse des frais d'inscription universitaires n'a finalement eu qu'un faible impact

Quant aux étudiants et chercheurs des pays classés sur la liste Rouge, c’est-à-dire des pays où la circulation du coronavirus est active, avec présence de variants préoccupants, ils ne sont pas autorisés à venir en France. Au niveau africain, seule l’Afrique du Sud est concernée par cette liste. Toutefois, avec la forte hausse des contagions dans de nombreux pays du continent, il y a des risques que la liste des pays classés Rouges s’allonge.

Seulement 4 types de vaccins sont actuellement reconnus en France: Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson. La vaccination complète signifie l’injection des deux doses pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). L’étudiant peut voyager deux semaines après la prise de la seconde injection et 4 semaines après l’injection du vaccin Johnson&Johnson à injection unique. 

>>> LIRE AUSSI: Mobilité intercontinentale. Quelles sont les principales destinations des étudiants africains?

Une fois sur le sol français, les étudiants qui souhaitent se faire vacciner auront l’opportunité de le faire gratuitement.
Enfin, il faut souligner que les listes Verte, Orange et Rouge sont mises à jour tous les 15 jours et il est essentiel de connaître l’évolution du classement du pays dont est originaire l'étudiant ou le chercheur avant d’entamer le voyage. La prochaine mise à jour est prévue le 24 juin prochain.

La France a accueilli 370.052 étudiants étrangers en 2020, dont 45% viennent de pays africains. Le Maroc compte le plus important contingent avec 43.464 étudiants, devant l’Algérie (29.527 étudiants), le Sénégal (13.663 étudiants), la Tunisie (13.073 étudiants) et la Côte d’Ivoire (9.639 étudiants).
Le 15/06/2021 Par Moussa Diop