Fermer

Maghreb: voici l’état d'avancement de la vaccination anti-Covid-19

Mise à jour le 10/08/2021 à 14h01 Publié le 10/08/2021 à 13h05 Par Moussa Diop

#Société
vaccins Covid
© Copyright : DR

#Maroc : Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 semblent s’accélérer au Maghreb. L’amélioration de l’approvisionnement en vaccins et les changements des mentalités à cause des ravages du variant Delta y sont pour quelque chose.

Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 semblent s’accélérer depuis quelques semaines au Maghreb -Maroc, Algérie et Tunisie-, dans le sillage de la hausse des contagions et des décès liés au variant Delta.

Et les autorités pourraient même durcir les conditions afin de pousser la population à se faire vacciner. Outre le pass sanitaire pour les déplacements entre régions, certaines mesures plus contraignantes pourraient être prises afin de pousser davantage les personnes réticentes à se faire vacciner.

En attendant, ce sont les ravages du variant Delta qui poussent les Maghrébins à se faire vacciner contre le Covid-19. Delta étant beaucoup plus contagieux et mortel que les précédents variants et touchant de nombreux jeunes, l’inquiétude pousse de plus en plus de personnes à se faire vacciner.

>>> LIRE AUSSI: Le Maroc va rejoindre le cercle fermé des producteurs du vaccin anti-Covid-19

En outre, la relative disponibilité de vaccins anti-Covid-19 durant cette période tend aussi à faciliter les campagnes de vaccination.
Ce sont en tout un peu plus de 34 millions de doses qui ont été administrées au niveau des trois pays.

Le Maroc demeure le champion en matière de vaccination au niveau du Maghreb et en Afrique avec un total de 25,97 millions de doses administrées. Sur ce nombre, il faut noter que 15,34 millions de personnes ont reçu au moins une injection et 11,07 millions de personnes ont été totalement vaccinées. Ainsi, 29,9% de la population totale marocaine est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19. Ce qui est appréciable quand on sait que la moyenne mondiale des personnes vaccinées. En effet, 4,46 milliards de doses ont été administrées dans le monde et 1,21 milliard de personnes ont été complètement vaccinées, soit 15,5% de la population mondiale.

Ces performances marocaines ont été rendues possibles grâce à une politique anticipatrice d’approvisionnement en vaccins auprès des laboratoires internationaux, notamment du chinois Sinopharm avec lequel les autorités marocaines ont signé dès le départ un accord pour l’acquisition de 40 millions de doses de vaccins anti-Covid-19. Ce succès a été aussi rendu possible grâce à la mise en place d’une logistique de vaccination adéquate qui a permis de vacciner quotidiennement un nombre important de citoyens.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Tunisie: le directeur de l'hôpital de Mateur fond en larmes à cause du manque d'oxygène

Reste que les contagions quotidiennes demeurent encore élevées. Lors de la journée du 9 août, 5043 nouveaux cas ont été enregistrés sur un total de 18.852 tests, soit un taux de positivité très élevé de 26,75%.

Depuis l’apparition de la pandémie, le Maroc a enregistré un cumul de 617.411 cas pour 5.043 décès.

Pour sa part, la Tunisie, pays le plus affecté par la 3e vague de contagion au Covid-19 au niveau de la région a décidé d’accélérer sa campagne de vaccination. Ainsi, durant la journée du dimanche 8 août, plus de 551.008 personnes de plus de 40 ans ont été vaccinées en une journée dans 335 centres de vaccination.

Ainsi, depuis le lancement de la campagne de vaccination, la Tunisie a administré 3,84 millions de doses et 1,4 million de personnes ont été complètement vaccinées, soit 12% de la population.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19 en Afrique: recrudescence des cas, la distribution des vaccins s'accélère

Après un début et une gestion chaotique de la campagne de vaccination du fait d’un manque criant de vaccins, la Tunisie a bénéficié d’un élan de solidarité international qui a permis au pays de bénéficier de 6 millions de doses de différents vaccins.

Et grâce aux vaccins acquis, donnés et commandés, les autorités tunisiennes espèrent vacciner au moins 50% de la population d’ici mi-octobre.

Reste que les contagions ne faiblissent pas même si le pic semble être dépassé. Ainsi, lors de la journée du 9 août, 2207 nouveaux cas ont été enregistrés pour 9027 tests réalisés, soit un taux de positivité de 24,45%, soit l’un des plus élevés au monde, pour 94 décès.
Depuis l’apparition de la pandémie en Tunisie, le pays affiche un cumul de 612.867 cas, pour 2,35 millions de tests réalisés, et 21.025 décès.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: le miracle s’est produit en Algérie, le pays immunisé sans vaccins

En ce qui concerne l’Algérie, selon les données disponibles, 4,5 millions de doses ont été administrées par les autorités. Toutefois, seulement 725.000 personnes ont reçu les deux doses de vaccin, selon les données agrégées par la Banque mondiale, presque 7 mois après le début de la campagne de vaccination. C’est dire que seulement 1,7% de la population a été complètement vaccinée alors que le pays connait une 3e vague de contaminations foudroyantes, comme en atteste la pénurie d’oxygène poussant les autorités à autoriser son importation pour faire face au déficit inquiétant de l’oxygène médical et la saturation des hôpitaux.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: l’Algérie décide d'importer de l'oxygène pour pallier la sévère pénurie

La campagne de vaccination est ralentie par le manque d’enthousiasme de la population pour les vaccins, à cause, en partie, de la politique de communication des autorités qui ne jouent pas la transparence en annonçant des cas de contagions au Covid-19 loin de la réalité. Une situation qui a fait penser à l'Algérie qui annonce que les autorités ont parfaitement maitrisé la pandémie alors que c’est loin d’être le cas. Du coup, malgré la réception de plus de 9 millions de doses dont 4 millions en juillet, la vaccination est loin d’atteindre sa vitesse de croisière dans le pays le plus peuplé du Maghreb avec 44 millions d’habitants.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: où en est la production de vaccins au niveau du continent africain?

Si globalement la vaccination s’accélère au Maghreb, le défi reste énorme avec la rentrée scolaire et universitaire qui s’approche. L’un des défis des trois pays maghrébins est de vacciner les corps d’instituteurs, de professeurs, d’étudiants et de personnel administratif non encore vaccinés afin d’éviter des contagions en masse.

Reste que si la vaccination demeure la solution la plus sure face à l’émergence sans fin des variants (Alpha, Beta, Gamma, Delta, Epsilon,…), en permettant fortement d’éviter la survenance de cas graves en cas de contamination, les mesures barrières demeurent un pilier de la lutte contre le Covid-19, même pour les personnes vaccinées. Malheureusement, ces mesures ne sont pas respectées par les populations.
Le 10/08/2021 Par Moussa Diop