Fermer
#Politique

Maroc-Gabon: ce match nul inespéré qui fait des heureux à Libreville

Publié le 20/01/2022 à 14h48 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Maroc : A l'issue d'une rencontre animée, le Maroc et le Gabon se sont séparés sur un match nul (2-2). Si les Marocains terminent en tête du Groupe C, le Gabon, lui, valide sa participation aux huitièmes de finale de la CAN. Les supporters des Panthères n'en demandaient pas tant.


Les supporters des panthères du Gabon pouvaient se permettre de faire la fine bouche, mais après une préparation chahutée pour la Coupe d'Afrique des nations de football, à cause des remous internes, le onze du sélectionneur Patrice Neveu offre au pays un ticket quasi inespéré pour les 8ème de finale de l'épreuve. Si la fin de partie a été satisfaisante dans l'ensemble, il reste que pour certains supporters du Gabon l'arbitrage est à déplorer.

«On part, le voyage n'est pas fini. On part jusqu'au bout. Mais l'arbitre a été partial sur le pénalty contre le Gabon», affirme Yves Biye Bissi, supporter des Panthères du Gabon.

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021: pour les Panthères gabonaises, les Lions de l'Atlas sont les adversaires à abattre

Une lecture de l'arbitrage du match Gabon-Maroc qui n'est pas du tout partagé par tous les férus du ballon. Ce que Stéphane Bikoro retient de ce duel, c'est finalement le nul spectaculaire qui aura vu la qualification des deux nations pour les huitièmes de finale de la CAN.

«Je vous ai dit quoi? Je vous ai dit que ce sera un nul. Ça veut dire qu'on ne joue plus avec les hésitations. Le danger peut venir de partout», dit-il dans ce bar du quartier Toulon rempli à tri bord par des dizaines de supporters de l'équipe du Gabon.

Qui eut cru que cette rencontre prendrait cette issue à la lueur des vingt premières minutes d'un ennui profond? Tant les Lions et les Panthères semblaient se satisfaire d'un rythme de jeu très terne. Le Gabon qui vient de traverser une série de péripéties avait juste besoin du point du nul pour atteindre le tour suivant, une mission accomplie qui suffit au bonheur du public de Libreville.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Qatar 2022: déception à Libreville après l'élimination des Panthères

«Depuis le début, on nous a sousestimés, ça on ne peut pas le nier. Mais, aujourd'hui, on est fier d'eux et on sait qu'on va ramener la coupe au pays», déclare Lesli Bignoumba, une des rares filles supportrices des panthères, assise dans ce tumultueux snack bar du quartier baraka à Libreville.

Le Gabon a osé son destin en disputant son troisième et dernier match de poule du groupe C, contre le Maroc, sans Aubameyang et Mario Lemina. L'absence des deux supers stars de la tanière n'a visiblement ému plus d'un supporter Gabonais. Testés positifs au covid19 avant la compétition, ils ont remis à la disposition de leurs clubs européens par la Fédération gabonaise de Football. Le collectif restant a fait un travail qui redonne de l'espoir à André Gwodock, supporter des panthères.

«Nous pouvons nous réjouir d'avoir une équipe nationale où il n'y a plus la notion de stars. Maintenant, notre mission citoyenne est de nous regrouper autour de ces onze jeunes qui représentent valablement notre pays», dit-il.
Le Gabon met fin à l’incroyable série de 11 victoires consécutives du Maroc et engrange de la confiance avant d’affronter le Burkina Faso en 8e de finale. Une rencontre prévue diamnche prochain à 17h.
Le 20/01/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.