Vidéo. Francophonie: la Mauritanie célèbre la langue française dans un environnement de plus en plus hostile

Le360 Afrique/Seck
Le 21/03/2021 à 14h37, mis à jour le 21/03/2021 à 14h58

VidéoLa Mauritanie a célébré, à l’instar de 88 autres pays du monde abritant une population de 300 millions de locuteurs, la journée internationale de la francophonie, ce samedi 20 mars 2021. Cette célébration de la langue française intervient dans un contexte particulier.

Les festivités ont été organisées dans les locaux de l’Union nationale du patronat de Mauritanie (UNPM), sous la houlette de l’Association mauritanienne pour la francophonie (AMF).

L’édition 2021 a permis de rendre un vibrant hommage à d’illustres disparus tels que Mme Aissata Kane, première femme ministre du pays, le diplomate Said ould Hamoudy, Abdou Hachem, ex-président de l’AMF.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le président de l’AMF, Ahmed Hamza, a décliné les enjeux de l’usage du français et l’objectif de l’organisation dont les membres du bureau «sont animés par le seul dessein de défendre et de valoriser la diversité culturelle et linguistique, et offrir un cadre d’expression aux francophones mauritaniens et résidents en Mauritanie. Depuis sa création, l’AMF s’est attelée contre vents et marées, à célébrer la journée internationale de la francophonie, bravant bien des obstacles, essuyant des critiques, des incompréhensions et même parfois des attaques hostiles».

Une option justifiée par un constat «le Français est la première langue étrangère de notre pays, la deuxième langue de notre système éducatif et la principale langue d’ouverture sur notre sous-région ouest africaine. En cela, il constitue non pas un concurrent ou un adversaire de l’arabe, mais bien un partenaire et un appui pour la langue du coran, langue officielle du pays, et pour les autres langues nationales».

Pour sa part, le ministre de la Culture et de l’Artisanat, chargé des relations avec le Parlement, Lemrabott ould Behanni, a rappelé le thème choisi en 2021 «Femmes francophones, femmes résilientes» et l’action du gouvernement mauritanien, ainsi que son attachement à l’identité du pays et à la diversité culturelle.

Quant à l’ambassadeur de France en Mauritanie, Robert Moulié, il a évoqué la mission de l’Organisation internationale de francophonie (OIF), visant à promouvoir la langue et la diversité culturelle.

La Mauritanie est un pays de 4,9 millions d’habitants, constituée de 4 composantes: les maures, les peuls, les soninkés et les wolofs, ayant en partage l’arabe comme langue officielle du pays. Ce partage concerne également le français comme langue de travail et d’apprentissage.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 21/03/2021 à 14h37, mis à jour le 21/03/2021 à 14h58