Culture

Vidéo. Mauritanie: exposition des produits du terroir pour dynamiser l'artisanat local

VidéoAfin de promouvoir et de doper les ventes de produits du terroir, Nouakchott abrite de plus en plus d'expositions dédiées aux produits locaux. La dernière tombe à pic après une longue période de confinement à cause du Covid-19, qui a impacté l'activité des vendeurs des produits artisanaux.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 19/06/2021 à 14h48, mis à jour le 19/06/2021 à 14h50
Mauritanie:  exposition des produits du terroir pour dynamiser l'artisanat local
Le360 Afrique/Seck

Nouakchott connait, depuis quelques mois, une tendance globale visant à promouvoir le consommer local, à travers des expositions régulières de produits du terroir touchant une large gamme, allant de l’art de manière générale, aux spécialités culinaires, à l’habillement, en passant par la cosmétique, l’arsenal traditionnel de séduction de la nouvelle mariée dans certains milieux,...

Ainsi, une nouvelle manifestation de ce genre s’est déroulée dans une auberge/restaurant de la Place du 08 au 12 juin, offrant une belle visite guidée aux amateurs de l’art et aux gourmets portés sur les mets traditionnels.

Sébastien Bouhot, organisateur de l’exposition, explique son objectif, qui consiste «à donner de la visibilité à l’artisanat mauritanien, très identitaire, différent des autres, un peu à l’image de l’artisanat touareg, marocain,… Il s’agit de promouvoir les produits du terroir sans faire payer de commissions sur les exposants, de montrer des sculptures, le travail de la forge, des boites, les bijoux, malles maraboutiques,...

Bouhot travaille depuis 18 ans avec des coopératives de femmes d’El Mina (une populeuse commune de la banlieue Sud de Nouakchott) qui fabriquent des nattes et des tantes. «On sort d’une période de confinement à cause du Covid-19 pendant laquelle plusieurs manifestations ont été annulées, et je pense qu’il faut qu’il y ait des gens comme nous, qui soient au pivot de faire avancer les choses, même de manière informelle», souligne-t-il.

«Je travaille dans la collecte, la transformation et la distribution des produits locaux. Ce qui fait de moi une amie naturelle des producteurs, éleveurs et agriculteurs. Sur le stand, vous avez de la compote de carotte, du miel local, du beurre, des racines, des sirops, différentes variétés de couscous local, de la poudre de feuille de baobab. Des produits ayant beaucoup de bienfaits pour la santé», explique Habsa Camara, exposante, présidente de l’ONG «Ma Calebasse», dite aussi «Petit Cœur», qui évolue dans la transformation des produits locaux. 

Fatimata Bâ, exposante, évoque, pour sa part, son expérience avec les établissements pénitenciers. «Je travaille avec les prisons pour aider les détenus à donner une nouvelle vie aux objets à travers le recyclage», indique-t-elle. En exposant des objets aussi variés, cette jeune femme donne la preuve d’une action qui permet de contribuer à la future réinsertion de cette catégorie de la population dans le tissu social.

Fabienne Cielo exprime le plaisir d’avoir visité une exposition qui a permis de découvrir une large gamme de produits locaux.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 19/06/2021 à 14h48, mis à jour le 19/06/2021 à 14h50

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800